GLOBALISATION, GEOPOLITIQUE DES GRANDS LACS AFRICAINS, COLONISATION, JUSTICE, GENOCIDE , VATICAN – Selon un rescapé burundais, Mgr MAKARAKIZA André est un “Génocidaire” impliqué dans le GENOCIDE CONTRE LES HUTU BARUNDI COMMIS PAR LE REGIME HIMA BURUNDAIS DE MICOMBERO EN 1972.
Pourquoi en 1972, les prêtres HUTU Barundi furent massacrés alors que LE PLAN HIMA DE SIMBANANIYE consistait à LA SUPPRESSION DE LA POLITIQUE ECONOMIQUE DES BARUNDI, après LE PLAN DE DEMANTELEMENT DU POUVOIR POLITIQUE DES BARUNDI -INGOMA Y’UBURUNDI- réalisé en 1965-1966 par M. NTIRUHWAMA Jean ?

BUJUMBURA, Mercredi 24 Avril 2019 – Dans le cadre des Politiques Étrangère et Intérieure, notamment judiciaire des Barundi ,M. MANIRATUNGA Albert, rescapé du Génocide des HUTU [ http://burundi-agnews.org/hutu/ ] du Burundi en 1972 où malheureusement il a perdu de nombreux membres de sa famille et amis, publie depuis quelques semaines les bourreaux et les gens qui ont aidé les victimes, lors de cet événement tragique des Barundi.

Dans sa fiche N°17, publiée le mercredi 17 avril 2019, il revient sur Mgr MAKARAKIZA André …

Mgr MAKARAKIZA André fit entrer dans son diocèse l’armée et la jeunesse JRR du Régime HIMA [ http://burundi-agnews.org/hima/ ] du Dictateur Micombero en vue d’y extirper les prêtres HUTU Barundi … Et les assassiner !
Malheureusement ce ne fut pas le seul cas !
M. MANIRATUNGA Albert, rescapé du Génocide des Hutu du Burundi en 1972, donne de nombreux exemples à travers les fiches :

N°25 souvenez-vous de l’Abbé Jérôme Nsaguye diocèse Ngozi exécuté aux côtés de ses 4 prêtres Hutu lors du génocide contre les Hutu Burundi 1972 ;

N°24 souvenez-vous de l’Abbé Michel Kayoya,écrivain,études en Belgique exécuté le lundi 13 Mars 1972 par des militaires à la prison de Gitega entrain de chanter le Magnificat ;

N°23 souvenez-vous de l’Abbé Théophile Karenzo, ramené de sa paroisse menotté et exécuté à la prison de Gitega. Son exécution dura plus d’une heure avant de rendre l’âme;

N°17 souvenez-vous de Joseph Nikoyagize exécuté sauvagement aux côtés d’autres hutus listés lors du génocide contre les Hutu 1972 ;

N°16 souvenez-vous de l’Abbé Melchior Bivanda exécuté sauvagement la bible dans la main lors du génocide contre les hutus ;

etc.

Au Burundi, entre 1920 et 1926, la Belgique coloniale, alliée au Vatican, à côté de la disparition de la fête annuelle de l’UMUGANURO, a supprimé les rites cultuels des Barundi. Les IBISHEGU, qui étaient l’équivalent de PRÊTRES ou OFFICIANTS QUÉMANDEURS chez les Barundi, ont disparu. L’ IKISHEGU, étant un métier ou une fonction chez les Barundi, était un membre de la Corporation des Métiers des Barundi ou Corporation de Production des Barundi, appelée HUTU. Les IBISHEGU étaient membres d’une confrérie HUTU dont la vocation était d’accompagner au quotidien les membres des divers autres confréries HUTU Barundi au début de leur journée. D’eux dépendaient si une journée de travail ou de fonction aller être bonne ou pas ! Le métier ou la fonction des IBISHEGU consistait de mettre en résonance chaque HUTU, en début de journée avant de commencer son métier, avec la FAMILLE SACREE DE  KIRANGA-RYANGOMBE ( ANCÊTRE PREMIER DES BARUNDI ), donc avec IMANA. La confrérie HUTU des IBISHEGU pratiquaient ce CULTE DE QUÉMANDEURS A KIRANGA-RYANGOMBE. L’IKISHEGU devait obligatoirement avoir été initié comme membre de la confrérie des BASHINGANTAHE, soit être porteur de VERTU. Le HIMA MURUNDI, porteur de VICES, ne pouvait aucunement être IKISHEGU. Les Grands Maîtres HUTU IBISHEGU étaient des ABAPFUMU, membre de la Corporation des Savants Barundi ou Corporation de Régulation des Barundi.

Entre 1926 et 1962 ( date de l’indépendance ), les familles Barundi ( certains IMIRYANGO ) dont de nombreux ancêtres avaient été des IBISHEGU, une fois converti de force au Catholicisme par les missionnaires au service de la Colonisation Belge, vont devenir le terreau idéal pour les premiers PRÊTRES CATHOLIQUES Barundi.
Toutefois, à côtés de ces nouveaux PRÊTRES BARUNDI provenant de familles burundaises ( IMIRYANGO ) à tradition d’IBISHEGU, il y avait des PRÊTRES HIMA,chéries par le Vatican, dont certains étaient venus tout droit de l’Ouganda vers les années 1920, avec des missionnaires occidentaux.

Lors du GENOCIDE CONTRE LES HUTU BARUNDI COMMIS PAR LE REGIME HIMA BURUNDAIS DE MICOMBERO EN 1972, les PRÊTRES BARUNDI, aux ancêtres membres de la confrérie HUTU des IBISHEGU, ont été assassinés, souvent avec l’aide des PRÊTRES Burundais HIMA. 

En 1972, tous les membres de la CORPORATION DES METIERS DES BARUNDI ou CORPORATION DE PRODUCTION DES BARUNDI,appelée HUTU chez les BARUNDI, étaient massacrés, supprimés en un mois de temps à partir du SAMEDI 29 AVRIL 1972. Le GENOCIDE CONTRE LES HUTU BARUNDI COMMIS PAR LE REGIME HIMA BURUNDAIS DE MICOMBERO tuaient entre 300.000 et 500.000 citoyens Barundi, parmi les travailleurs du Burundi, en ciblant les Maîtres et les Grands Maîtres HUTU, sur une population de 3.000.000 de citoyens Barundi en 1972, dont près 1.000.000 se réfugièrent dans les pays voisins [ Http://burundi-agnews.org/genocide.htm ; Http://burundi-agnews.org/agnews_refugees.htm ].

En 2005, les ENFANTS DE L’ANCIEN ROYAUME MILLENAIRE DES BARUNDI – INGOMA Y’UBURUNDI – sont revenus au POUVOIR après UNE DECENNIE DE GUERRE CIVILE CONTRE LE REGIME HIMA BURUNDAIS DU DICTATEUR HIMA BUYOYA PIERRE [ http://burundi-agnews.org/histoire-la-guerre-civile-du-burundi-1993-2003/ ],, récupérant ainsi LE POUVOIR POLITIQUE PERDU EN 1965-66 . Toutefois, jusqu’aujourd’hui, en 2019, le Burundi peine à remettre en place LA POLITIQUE ECONOMIQUE DES BARUNDI,détruite par le HIMA M. SIMBANANIYE Arthémon, pour plaire aux Colons occidentaux.
LA REVOLUTION DE COULEUR DU BURUNDI EN 2015 [ http://burundi-agnews.org/revolution-de-couleur/ ], avec les SINDUMUJA [ http://burundi-agnews.org/diaspora/burundi-ntukamazina-pere-de-mazina-teddy-genocidaire-de-1972/ ] , a tenté une récidive du COUP D’ETAT MILITAIRE HIMA de 1965-66 mettant fin au POUVOIR POLITIQUE DES BARUNDI – INGOMA Y’UBURUNDI.
En 2015, le VATICAN a participé contre le BURUNDI à LA REVOLUTION DE COULEUR DU BURUNDI EN 2015. Un prêtre est à l’origine du mot SINDUMUJA, emprunté aujourd’hui par  LES ENFANTS HIMA DES GENOCIDAIRES HIMA  BURUNDAIS  responsables du  GENOCIDE-REGICIDE DU BURUNDI.

DAM, NY, AGNEWS, http://burundi-agnews.org, Mercredi 24 Avril 2019

Facebook Comments