Burundi: Les parlementaires interpellés par les victimes de la Dictature

Share Button

bdi_kigobe_assemble_2013La société civile est de plus en plus déçue du travail du Parlement du Burundi concernant les questions visant les commémorations des victimes de la Dictature burundaise …

Ces derniers jours, à Bujumbura,  les associations de victimes Barundi de la dictature des Bahima burundais (Micombero, Bagaza, et Buyoya) regrettent que le gouvernement du Burundi les empêche de commémorer en paix leurs morts. Elles sont fâchés contre leurs représentants à l’Assemblée Nationale…
Que ce soit: il y a quelques jours où  l’association Ampeci Gira Ubuntu s’est vu obliger de reporter la commémoration du 18ème anniversaire du massacre des étudiants Bahutu Barundi au campus Mutanga de l’Université du Burundi ; ou encore le 29 avril – date souvenir du génocide-régicide du Burundi qui passe pour un jour ordinaire.  Aucun parlementaire ne porte ce débat à l’Assemblée Nationale.
Les associations de victimes de la dictature burundaise qui a fait plus de 4.5 Millions de victimes Bahutu Barundi ( comprenant les Batutsi-non Hima et les Baganwa ) en près de 40 ans de règne, demandent que les Parlementaires Barundi fassent leur boulot.  Ces associations rappellent que le Burundi se trouve en période de justice transitionnelle...

DAM, NY, AGNEWS, le 21 juin 2013

Facebook Comments