Burundi: Le Collectif CSD69 se souvient des 500 victimes de 1969

Share Button

bdi_csd69_2013_aHier, lundi 30 décembre 2013,  le Collectif Septembre-Décembre 1969 (CSD’69) a sorti un communiqué sur lequel il revient un instant sur l’événement sanglant de décembre 1969 où  des citoyens Barundi (civiles et militaires) furent assassinés injustement à Noël, sous  la Dictature militaire des Bahima burundais.

Arrêtés en septembre 1969 (soi – disant pour préparation de coup d’Etat), des centaines de citoyens burundais passèrent sous les armes en décembre 1969. Les familles des victimes évoquèrent le chiffre de 500 exécutions. A cette époque, 300 Burundais avaient pu fuir  cette furie devenant des réfugiés.

 Voici une liste de quelques unes des victimes de 1969 :
Bazayuwundi Mathias,(matricule S0034, camp Ngozi); Barnabé Kanyaruguru, ministre du plan et des travaux publics;  Bambasi (Militaire);
Bahoyiki Emmanuel (Adjudants ou candidats officiers);  Bitariho Ferdinand, Directeur Général de la Bralima;  Bahoyiki(Militaire); Bandyambona Jean-Chrysostome;  Buzirukanyo François;  Bacakuyabo Joseph; Babonangenda Gaspard; Bagwagure Gabriel; Cimpaye Joseph *(Il est mort en prison en avril-mai 1972); Gahungu Marc (Abbé, Econome Général du Diocèse de Ngozi) ; Henehene Cyprien, ancien ministre de la Santé (qui aurait succombé au cours de l’interrogatoire) ; Kabura André, ministre de l’économie (ingénieur civil); Karolero Charles, (matricule S0003, G4) sous-lieutenant membre de l’Etat-major général ( aurait été enterré vivant) ; Katariho Nicodème, (matricule S00033); Kabura Jean;
Kanyaruguru Barnabé; Mbanje Jean-Baptiste (Militaire); Nahimana Joseph (Médecin); Ndayahundwa Anselme (inspecteur général des finances) *(Il est mort en prison en avril-mai 1972); Ndoreraho Balthazar ( ministre des affaires sociales sous le Royaume Ingoma y’Uburundi); Ngeze Gabriel (Abbé) ; Nicimbikije Grégoire, vice- ministre de l’économie; Niyonkuru Frédéric (Militaire); Ntirirundura Zacharie (Militaire); Ntukamazina François; Ntaconayigize Martin; Nzosaba (Militaire); Ncahoruri Léonard; Ngenzirabona Samuel; Niyongabo Léonidas; Nzobonimpa Pie; Ninteretse Isaac; Ndikumana Véron; Ruranika (Militaire); Sayumwe Simon; Simbizi Mathias; Singira Cyprien; Tungishaka Jean Baptiste (Militaire);  etc.
Les CSD’69 informent les familles oubliées de bien vouloir les contacter à l’ E-mail: – collectif.septdec69burundi@gmail.com –

C’est alors que de nombreuses familles bahima burundais s’empressèrent pour s’accaparer des biens de toutes les familles de ces victimes dont nombreux étaient de grands propriétaires terriens.
A juste titre, le Communiqué du CSD’69 informe que ces victimes de 1969  étaient liés notamment aux victimes de 1965 dont une grande partie était de réputés chefs coutumiers Barundi sous le Royaume millénaire du Burundi – Ingoma Y’Uburundi.
Par ailleurs,  à la disparition de ces chefs Barundi, il s’en est suivi un Coup d’Etat des Bahima burundais instaurant la République.

Le Burundi est, en ce moment, engagé dans un processus de justice transitionnelle. Pour la Noël des victimes de la Dictature militaire des Bahima burundais, les parlementaires Barundi ont voté une loi  renforçant  la Commission Nationale des Terres et autres Biens (CNTB) afin de pouvoir se saisir de véritablement  tous les biens autrefois volés…

Voici le Communiqué du Collectif Septembre-Décembre 1969 :

Le Collectif Septembre Décembre 1969 – CSD’69 –   se souvient des morts assassinés injustement à Noël en 1969  au Burundi

DAM, NY, AGNEWS, le 31 décembre 2013

Facebook Comments