SOCIETE, JUSTICE – Un citoyen fâché, sans aucun mandat d’arrêt internationale à son égard, de voir l’ancien Dictateur HIMA burundais BUYOYA Pierre pavoiser à la TELE aux sièges de l’Union Africaine ou des Nations Unis. “Ce n’est pas parce qu’ on appelle – Buyoya l’Homme de la France – qu’il ne faut pas l’arrêter  ! “.

Bujumbura, Mercredi 21 novembre 2018 – M. RURITARIYE Gervais, commerçant de Bujumbura, est très faché sur le Procureur de la République du Burundi. Ce dernier se permet de faire fermer IKIRIHO.BI qui était un media important pour l’image POSITIVE DU BURUNDI à travers les MEDIA INTERNATIONAUX via les RESEAUX SOCIAUX. Mais il ne dit rien sur la promenade de santé de l’ancien Dictateur Hima Burundais BUYOYA Pierre, qui est présenté en permanence aux Africains et au Monde, au travers des instances de l’Union Africaine et des Nations Unis, comme un modèle africain à suivre.

Pourtant le Dictateur HIMA Burundais BUYOYA Pierre, c’est :

1/ Ntega Marangara ( Entre 5.000, 25.000 et 100.000 victimes Barundi, selon les sources ) : http://burundi-agnews.org/genocide.htm
2/ La mort de Feu NDADAYE Melchior, Jeudi 21 octobre 1993
3/ La Guerre Civile du Burundi d’octobre 1993 à 2003 ( 3,2 Millions de Victimes Barundi – Réfugiés, Internés dans les Camps de Concentration, Morts ) : https://burundi-agnews.org/histoire-la-guerre-civile-du-burundi-1993-2003/
4/ Les camps de concentration du Burundi de 1996 à 2001 ( 1,5 Millions de Victimes Barundi ) : http://burundi-agnews.org/ccburundi.htm
5/ Le coup d’état militaire raté du mercredi 13 mai 2015 ( 200.000 Victimes Barundi – Réfugiés, et quelques centaines de morts ): https://burundi-agnews.org/revolution-de-couleur/ et https://burundi-agnews.org/guerre-humanitaire/

Au Burundi, explique M. RURITARIYE, j’ai perdu une grande partie de ma famille dans les camps de concentrations et jusqu’aujourd’hui aucune justice. Et ce monsieur -BUYOYA Pierre – responsable de la Guerre Civile au Burundi lui pavoise … Aucun mandat d’arrêt internationale à son égard !  A regarder ces images à la TELE avec ce que fait ce monsieur, qui il rencontre,  on comprend vite qu’il est encore la CAUSE de toute la mauvaise image du Burundi aujourd’hui !  La Justice doit se bouger, sinon elle met en danger le Burundi  !
Selon M. RURITARIYE , aujourd’hui la Politique de la Justice des Barundi est injuste, alors qu’elle devrait être juste.

DAM, NY, AGNEWS, http://burundi-agnews.org, Mercredi 21 novembre 2018

Facebook Comments