Burundi: La CNTB réquisitionne un bien mal acquis à Ngagara

Share Button
La CNTB prie M. Justin Nyakabeto de rendre sa maison à la famille Ntakatarusha  (Photo Iwacu-burundi.org)

La CNTB prie M. Justin Nyakabeto de rendre sa maison à la famille Ntakatarusha ( Photo Iwacu-burundi.org )

Bien mal acquis ne profite jamais ! Les – enfants de la Dictature – burundaise (1966 à 2005) sont aux abois au Burundi… De plus en plus, ils sont sommés, par la Commission Nationale Terres et autres Biens (CNTB), de rendre les biens “volés” devenues les leurs, depuis la Dictature,  aux Barundi rentrés d’exil.

A 8 heure, ce matin, à Ngagara, en plein Bujumbura,  la Commission Nationale Terres et autres Biens, qui est une institution de justice transitionnelle au Burundi, est venue rendre les clés à une famille propriétaire originelle d’une demeure soit la famille “Ntakatarusha”.  Mais, le propriétaire actuel, qui a acquis la maison sous la Dictature,  M. Justin Nyakabeto ne veut pas quitter cette maison …

M. Justin Nyakabeto est un burundais qui atteint aujourd’hui l’âge de la retraite. Il a acquis une maison  spoliée à une famille, dont de nombreux membres ont été assassinés  sous la Dictature des Bahima burundais (Micombero, Bagaza, Buyoya), un des régimes le plus féroce du 20 ème siècle,  qui a fait en 40 ans de règne plus de 4,5 Millions de victimes Barundi (principalement des Bahutu dont des Baganwa et des Batutsi-non Hima ).

La CNTB a sommé M.Justin Nyakabeto  de rendre les clés de la maison qu’il habite à Ngagara. La police, en compagnie du  Maire de la capitale et du député l’Hon. Rémy Barampama,  étaient  présents sur place pour aider la CNTB  à faire exécuter son mandat.  

Bien mal acquis ne profite à personne … Depuis  le retour de la démocratie au Burundi en 2005, avec le processus de justice transitionnelle en cours, les Barundi dit –enfants de l’ancien royaume millénaire du Burundi “Ingoma Y’Uburundi”– retrouvent peu à peu leurs Biens familiaux spoliés sous la Dictature. Ainsi de plus en plus, la CNTB doit faire face à tout un tas de critiques venant des -enfants de la Dictature des BAHIMA burundais- qui n’ apprécient guère …

DAM, NY, AGNEWS, le 28 mai 2013

Facebook Comments