BURUNDI – HISTOIRE : De Ntare II à Mwambutsa II.

Share Button

DAM, NY, AGNEWS, le 3 novembre 2008
Désormais, les Barundi savent que leur ex-Royaume, déchu en 1966,  était plus qu’un patrimoine africain, mais bien planétaire. Le Royaume du Burundi était  plus que millénaire. Trois dynasties sont connues  à ce jour par la “tradition des Barundi”  : -celle de Kiranga et ses descendants; –  celle des Balengwe (dont “Jabre était  issu” ) ; et  celle du cycle  Ntare, Mwezi ,Mutaga, et Mwambutsa.  Le ciment , en commun, de ces divers dynasties, semble avoir été  leur fameux – code ésotérique-.   Afin de poursuivre  toujours dans cette ambiance de connaissance … 
Vendredi soir à Bruxelles (Belgique), des Congolais, Sénégalais, Rwandais, Tchadiens, et Burundais se sont rencontrés dans le Cadre du Projet “revisiter l’Histoire des pays des Grands-Lacs” de l’asbl Synergie Africaine. Ce soir du 31 octobre, l’orateur attendu, n’était ni plus ni moins le fils du Muganwa BARANYANKA Pierre du Burundi, en d’autre terme le Muganwa BARANYANKA Charles.
Il a raconté l’épopée de la Dynastie Burundaise, comme son père et les amis de ce dernier, le lui avaient révélés autrefois. Il s’agissait plus exactement de parler des monarques barundi de l’époque de Ntare II à Mwambutsa II.
Il commence par emmener le public venu l’écouter au 16 ème siècle pour ne pas perdre de temps. Baranyanka Charles présente NTARE II, comme un roi belliqueux, qui faisait face à un autre monarque guerroyeur RUGANZU NDOLI du Rwanda. Baranyanka expose la volonté des deux pays, Rwanda et Burundi, pendant cette période, de grignoter sur le Bugesera. Mais avant cela, selon la prophétie, les deux nations, coalisées, devait s’emparer du Bushi.
Ntare II n’atteindra pas l’objectif de conquérir le Bugesera. Il meurt bien avant, et c’est Mwezi II Mibe qui le succèdera. Mais pas pour longtemps, car une prophétie de Nyamigogo (un Muhanuzi) lui demandera d’abdiquer en faveur de son frère MUTAGA II Nkomati.
Sous MUTAGA Nkomati, le Burundi connaîtra :- une réforme institutionnelle importante; – un traité de paix perpétuel sera signé avec le Rwanda (notamment avec MUTARA Semugeshi); et le code ésotérique des Barundi ( une sorte de Constitution ou de Bible des bonnes pratiques de la société burundaise )sera donnée au Rwanda (qui n’en avait pas).
Malgré ce traité de paix, le Burundi et le Rwanda rentreront en guerre à la fin de son règne (MUTAGA). La victoire sera Burundaise, mais le monarque succombera. Vive Mwambutsa II Ndaruzaniye ! 
A la mort de Mutara Semugeshi au Rwanda, défait par le Burundi, KIGELI II arrive au pouvoir. Ce dernier attaque leBurundi, et l’occupe jusqu’ à Jeni. Le Burundi de Mwambutsa II ira chercher sa force jusque dans ses entrailles pour reprendre le dessus sur le Rwanda. Mwambutsa II récupère son territoire jusqu’à la Kanyaru. Le monarque décèdera lors des combats. A sa mort, le Burundi est la plus grande puissance de la région.
Sous l’oreille attentive de Mzee NYETERA, qui prendra la suite vendredi prochain pour le Rwanda, cette soirée bruxelloise s’est clôturée, après une échange question – réponse -, autour d’un verre comme à l’accoutumé. [http://www.burundiagnews.org/novembre2008.htm]

Facebook Comments