Burundi: Semaine du Combattant Murundi mort pour sa patrie

Share Button
Les Barundi morts au combat  contre  la Dictature  des Bahima burundais (Micombero, Bagaza,et Buyoya)   Photo : INTUMWA N°132

Les Barundi morts au combat contre la Dictature des Bahima burundais (Micombero, Bagaza,et Buyoya) Photo : INTUMWA N°132

Bujumbura, ce mercredi 13 novembre 2013, à la permanence nationale du parti CNDD-FDD, le Président de cette formation politique CNDD-FDD, l’Hon. Pascal Nyabenda, a lancé la semaine dédiée “au combattant murundi”, mort sur le champ de bataille pour sauver le Burundi. Pour les Barundi, il s’agit d’une sorte de 11 novembre -avec le rituel du soldat inconnu- pour les Européens et les Américains.

Le très populaire Président du Burundi,  S.E. Pierre NKURUNZIZA,   était également présent à cette cérémonie …

[slideshow   numberposts=”15″ backgroundColor=”#FFFFFF”]

Photo(s) :  https://www.facebook.com/cndd.fdd

Pendant cette période qui va du 13 au 16 de ce mois de novembre 2013, de nombreuses activités et événements  vont être organisés à travers tout le Burundi.  Des cérémonies particulières se dérouleront dans les 117 communes du Burundi, le samedi 16 novembre 2013.
Ils permettront à tout en chacun de réfléchir et surtout d’avoir une pensée particulière pour tout  ceux qui sont morts pour permettre aujourd’hui aux Barundi de vivre -chez eux – au Burundi.

De 1966 à 2003, le Burundi a vécu sous le joug d’une des dictatures militaires qui aura été parmi les plus féroces et sanguinaires au 20ème siècle.  Le régime militaire dictatorial des Bahima burundais ( Micombero, Bagaza, Buyoya) a fait en près de 40 ans plus de 4,5 Millions de victimes Barundi, commettant un Génocide-Régicide dont la mise en place de camps de concentration et une chasse criminel contre les Barundi exilés dans les pays frontaliers sans précédent …

C’était le 16 novembre 2003, que le CNDD-FDD (mouvement politico-militaire rassemblant de nombreux combattants Barundi) a signé l’ Accord_Global_de_cessez-le-feu avec  le gouvernement burundais ( soumis au Régime militaire des Bahima burundais), mettant fin à une décennie de guerre civile.
Selon M. Gaël Rukundo, une vieille personne, habitant de Bwisa à Bujumbura (ancien quartier congolais pendant la Colonisation Belge), qui a accordé un moment à notre correspondant AGnews à Bujumbura :”La première signification de cette date du 16 novembre, c’est celle  de la fin de la guerre civile du Burundi mettant du coup fin à la Dictature militaire des Bahima burundais.  Sans le courage de ces combattants Barundi -devenus Inconnus- , qui étaient d’excellents guerriers par tradition, le Burundi  serait toujours  aujourd’hui régis par les militaires Bahima burundais. Buyoya et Bagaza ne sont pas loin ! .  Sans leurs bravoures, le peuple Murundi serait encore  comme  tant d’autres peuples dans le monde comme les peuples d’Egypte, de Syrie, etc. voués à attendre pour leur autodétermination …“.  Le vieil homme de Bwisa, termine en dodelinant en peu et en disant à voix basse : ” La 2ème signification du 16 Novembre,et la plus importante pour moi en tant que Congolais-Murundi  est que l’- Empire Hima –  n’a pas pu avoir lieu au Burundi, chez les Barundi“.

Le CNDD-FDD organise , chaque année, cette semaine pour que le Peule Rundi tout entier n’oublie pas ! Le parti CNDD-FDD vient au secours de milliers de familles qui ont perdu   une fille ou un fils  combattant. L’Hon. Pascal Nyabenda, a informé mercredi que 7000 familles avaient pu bénéficier d’une Carte d’Assistance Médicale, cette année et que les efforts vont se poursuivre. Des réunions avec les anciens combattants sont souvent organisées en vue de chercher les solutions à leurs problèmes quotidiens. De plus en plus, les anciens combattants s’unissent en association, afin de permettre, de leur venir en aide plus facilement.

DAM,NY, AGNEWS, le 14 novembre 2013

Facebook Comments