Burundi: 29 avril date du début du Génocide contre les Hutu en 1972

Share Button

Il y a 42 ans jour pour jour débuté le 1er Génocide de la Région des Grands Lacs au Burundi:  Le Génocide contre les Bahutu Barundi commis par le régime dictatorial militaire des Bahima burundais du Colonel Michel Micombero. Des chiffres effrayants variant selon les sources entre 300 000 à 500 000 morts sur une population à l’époque de 3 Millions d’habitants, et près d’1 Millions de réfugiés errant au Zaïre ( RDC Congo), en Tanzanie, et au Rwanda.

A Bujumbura, ce lundi 28 avril 2014, le Sénat burundais a analysé et adopté le projet de loi sur la mise en place de la Commission nationale Vérité et Réconciliation (CnVR). Cette Commission nationale Vérité Réconciliation (CnVR) a  pour objectif premier de se pencher sur les crimes des crimes commis par la Dictature des Bahima Burundais depuis Micombero en 1972, passant par Bagaza, et Buyoya ( notamment à Ntega Marangara, lors de l’assassinat de Feu Melchior NDADAYE et la guerre civile qui s’en est suivi, puis lors des Camps de Concentration au Burundi ).

Pour 1972, aujourd’hui, c’est en grande partie grâce à des personnalités courageuses (*)  comme des journalistes ( Mme Céline COSSETTE quotidien Le Devoir, M. Paul TANNENWALD du journal Le Soir , M. Walter Geerts de la BRT,  le journal français Le Monde, M.Robert FALONY du journal Le Peuple, le journal La Cité, le Journal La Libre Belgique ), des civils et activistes défenseurs des Droits de l’Homme  ( Dr. Charles Henneghien ,M. René Lemarchand, M. David Martin, M. Jeremy Greenland,  M. Reginald Kay, M.Jacques Guillaume, M. Georges Beauthier et  M. B. Dejemeppe  de  la Ligue Belge pour la Défense des Droits de l’Homme,  M. Gérard RUSHISHIKARA et Mme Immakulée NAKURE de Solidarité Burundi ), des Hommes d’église (  le chanoine français Pirard, le Père Boon – prêtre belge professeur à l’université de Bujumbura )  et à des politiciens  ( M. Kurt Waldheim – secrétaire général de l’ONU, M. Issouffou Djermakoye – ONU,  M. Pierre HARMEL, M. Gaston Eyskens, M. Henry.A.Kissinger, le sénateur US  M. Edward Kennedy  , M. Grégoire Kayibanda – Président du Rwanda, le président Mobutu Sese Seko  etc.) que l’on peut expliquer ce qui s’est passé au Burundi en 1972.

La mission de la CnVR burundais sera de dégager la vérité sur ce qui s’est réellement passé au cours de la période  dictatoriale au Burundi.  A Montréal, ce samedi 03 Mai 2014,  débutera la tenue de la première conférence internationale sur ce premier génocide commis dans le silence en Afrique des Grands Lacs… Les Barundi souhaiteraient que ce Génocide-Régicide soit enfin reconnu par les Nations Unis.

(*) Http://www.burundi-agnews.org/genocide.htm

DAM,NY,AGNEWS,le 29 avril 2014

Facebook Comments