Bujumbura ( Photo: Jane Some / irinnews.org )

Burundi : Le défis le plus terrible est environnemental – M. Jean-Marie Sabushimike

Share Button
M. Jean-Marie Sabushimike, expert en sciences environnementales et professeur au département de Géographie au sein de la faculté des Lettres et des Sciences humaines relevant de l’Université du Burundi (UB)  - Photo : IGIHE.COM

M. Jean-Marie Sabushimike, expert en sciences environnementales et professeur au département de Géographie au sein de la faculté des Lettres et des Sciences humaines relevant de l’Université du Burundi (UB) – Photo : IGIHE.COM

A Bujumbura, ce samedi 12 mars 2016,  M. Jean-Marie Sabushimike, expert en sciences environnementales et professeur au département de Géographie au sein de la faculté des Lettres et des Sciences humaines relevant de l’Université du Burundi (UB), a tiré la sonnette d’alarme sur la prise en compte politique rapide de l’impact environnementale sur le  socio-économique ou le développement du pays.

Bujumbura   ( Photo: Jane Some / irinnews.org )

Bujumbura ( Photo: Jane Some / irinnews.org )

Pour M. Sabushimike, les effets du changement climatique globale sont déjà visibles au Burundi et  constituent “le défi le plus terrible”.
Il a évoqué : –  la sécheresse dans le Bugesera ( notamment  les famines répétitives dans la province nordique de Kirundo causant des pertes en vies humaines, et des déplacements massifs de populations , soit des “réfugiés environnementaux” ); – les inondations (  dues  au phénomène de changement climatique El Nino,  ajoutés aux violentes tempêtes tropicales ) et les glissements de terrain ( dans la région du l’Imbo dans les provinces Bujumbura-Mairie et Rumonge et ; des Mirwa dans les provinces Bujumbura, Bubanza et Cibitoke );  les phénomènes d’érosion qui attaquent les quartiers riverains des cours d’eau des rivières Ntahangwa, Nyabagere, Muha, Kanyosha et Mugere qui traversent la ville de Bujumbura; etc.

Au Burundi, ces catastrophes climatiques ( liées aux changements climatiques planétaires ) ont des impacts  qui commencent à “peser très lourds” sur la situation socio-économique du pays. Il faut s’y atteler le plus rapidement possible.

DAM, NY, AGNEWS, le lundi 14 mars 2016

Facebook Comments