Burundi : Ouverture de l’année académique 2011-2012 avec le LMD.

Share Button

Le Vice Président du Burundi, S.E. Gervais Rufyikiri vient d'ouvrir solennellement l’année académique 2011-2012 de l’Université du Burundi -U.B-.
Au cours de l’année académique 2010-2011, de nombreuses actions ont été réalisées dans le cadre de la mise en place de nouvelles reformes. Mais ils demeurent de nombreux défis à relever tel : – le manque de professeurs qualifiés ; – l’effectif élevé des étudiants qui entrent désormais à l'Université; le manque d’équipements didactiques et informatiques …

Une étape décisive pour un enseignement de qualité adapté aux réalités nationales, régionales et internationales va être franchie au cours de cette nouvelle année académique 2011-2012 notamment avec le lancement du Système Licence/Master/Doctorat (LMD) au Burundi.  Alors  c'est dans les enceintes de l'U.B.- campus Kiriri que le Vice Président du Burundi, S.E. Rufyikiri Gervais, avec  le monde académique, intellectuel, et économique  burundais,  se sont rassemblés hier pour l'annoncer   mais aussi pour faire le point des défis encore nombreux qui restent  à surmonter au niveau de l'enseignement supérieur au Burundi.

Le gouvernement du Burundi a présenté aux participants sa vision de demain sur ce chantier de l'enseignement notamment ces cinq cadres stratégiques : – le développement d’un enseignement supérieur de qualité; le développement des sciences et des technologies; la professionnalisation de l’enseignement supérieur; le renforcement de la recherche fondamentale et la promotion de la recherche action développement; ainsi que l’éducation aux valeurs de la citoyenneté et de la bonne gouvernance.
Lors de cette ouverture de l'année académique 2011-2012, S.E. Gervais Rufyikiri a insisté auprès des autorités de l’Université du Burundi ( les doyens,les chefs de départements, les professeurs, le personnel scientifique, administratif et technique et tous les étudiants) à se mobiliser autour de ce chantier de modernisation du système éducatif du pays. Enfin, le vice président les a encouragé à ne pas hésiter à s'inspirer des bons exemples dans le secteur universitaire dans la Région EAC mais aussi ailleurs dans le monde.

Au Burundi, on remarque que la restructuration du système éducatif est en marche. L'accent sera de plus en plus tourné vers l'adéquation du monde de l'éducation avec celui de l'économie car les Barundi de demain espèrent tous que leurs enfants étudient pour avoir un emploi. C'est à ce propos que de nombreux burundais (dont la rédaction) font un clin d'oeil aux étudiants de l’ Ecole Normal Supérieur (ENS) qui sont en grève pour la reconnaissance de leur diplôme comme équivalant de celui d'"Ingénieur" et au Ministre de l'enseignement supérieur à sortir, ensemble, de la logique élitiste et devoir de l'avant car le monde aujourd'hui change.

DAM, NY, AGnews, le 17 février 2012.

Facebook Comments