Burundi: Le taux de scolarisation approche des 100 %.

Share Button

Si il y a un chantier véritablement en cours au Burundi, c’est vraiment celui de l’enseignement. Le ministre de  l’enseignement de base et du secondaire, M. Sévérin Buzingo explique  couramment que son ministère manque cruellement de manuels, et d’effectifs pléthoriques. Il évoque  la difficulté qu’ il y a à réintégrer  les élèves rapatriés barundi ayant suivi les enseignements en anglais pendant leur exil. Mais au delà de tout cela, il semble content… Et  il partage ce bonheur avec S.E. le Vice Président du Burundi, Rufyikiri Gervais . Désormais le taux de scolarisation  du Burundi  approche  des 100 % …

Il s’agit d’un constat historique que vient de poser le Vice Président du Burundi,en charge des affaires socio-économique,  S.E. Rufyikiri Gervais, au niveau de l’enseignement fondamental et secondaire.  Aujourd’hui, le taux de scolarisation  a  presque atteint les 100 % des enfants en âge  d’être scolarisé. Selon S.E. le Vice Président, c’est globalement grâce à la mesure courageuse  de la  gratuité de l’enseignement au niveau du primaire prise par le gouvernement Nkurunziza (nom du Président actuel du Burundi) …

L’autre constat est que l’on tend vers la parité fille-garçon 50/50  dans l’enseignement primaire Rundi, tandis qu’ au niveau du secondaire, on  approche les 40%. S.E. Gervais Rufyikiri voudrait que ses chiffres continuent à progresser au niveau du secondaire car, souligne t’il , il y a quelque temps on était à 33%.

L’autre voeux  du  vice président Rundi  est  de mettre l’accent sur l’enseignement des métiers. Les statistiques actuelles montrent que l’enseignement général est beaucoup plus dispensé.   S.E. Rufyikiri  a invité  les privés et  les confessions religieuses de faire à ce que le programme du gouvernement visant la mise sur pied de la – nouvelle école fondamentale –  soit le leur. Il a ajoute  pour autant que  des fonds sont prévus pour la concrétisation du programme via le Fonic pour procéder à l’extension des écoles déjà existantes.

En matière socio-économique, le Burundi se décentralise et  est en voie de modernisation tout son système éducatif ;  en poursuivant l’encouragement du développement de l’ – esprit d’initiative – des Barundi ;  ainsi  que  la modernisation de  toute la gestion du territoire de leur pays. Aujourd’hui, les Barundi sont résolument embarqués dans une véritable politique de développement  car ils ont, ensemble,  pour objectifs la concrétisation de leur “plan 2025″…

DAM, NY, AGnews, le 31 octobre 2011.

 

Facebook Comments