GENOCIDE DES HUTU DU BURUNDI 1972 – Témoignage MPASHA Celius

GENOCIDE DES HUTU DU BURUNDI 1972 - Témoignage de Celius MPASHA ( Photo : Isanganiro 2014 )

GENOCIDE DES HUTU DU BURUNDI 1972 - Témoignage de Celius MPASHA ( Photo : Isanganiro 2014 )

GENOCIDE, JUSTICE, HISTOIRE –  MPASHA Celius dément avoir participé à une rébellion HUTU en 1972, comme le prétendait le HIMA SIMBANAIYE

GENOCIDE DES HUTU DU BURUNDI 1972 - Témoignage de Celius MPASHA ( Photo : Isanganiro   2014 )
GENOCIDE DES HUTU DU BURUNDI 1972 – Témoignage de Celius MPASHA ( Photo : Isanganiro 2014 )

CHARLEROI ( Belgique ), samedi 27 avril 2019 – M. NIYONGABO Philippe, journaliste et philosophe, a publié sur sa page facebook le témoignage de M. MPASHA Celius, qui avait été accusé par le Régime HIMA  du Dictateur Micombero Michel [ http://burundi-agnews.org/hima/ ]  d’avoir commis le massacre au sud du Burundi, à la base du Génocide contre les HUTU du Burundi en 1972 [ http://burundi-agnews.org/hutu/ ].  

Pour rappel, ce génocide, commis par le Régime HIMA,  a décimé entre 300.000 et 500.000 HUTU Barundi entre le mois d’avril et mai 1972 , et exilé près d’1 Million de HUTU Barundi , soit 1,5 Million de victimes Hutu Barundi sur une population d’alors estimée à 3 Millions [ Http://burundi-agnews.org/genocide.htm ; Http://burundi-agnews.org/agnews_refugees.htm ].

Le Génocide Régicide du Burundi en 1972 avait pour ambition d’assassiner tous les acteurs de la Politique Economique des Barundi, après avoir dès 1966 décapité le Royaume des Barundi -INGOMA Y’UBURUNDI-, avec tous ses acteurs POLITIQUES ( dont le MWAMI et LES RÉGULATEURS DU ROYAUMES ) [ http://burundi-agnews.org/le-genocide-regicide/ ]. Les acteurs de la Politique Economique des Barundi sont les membres de la Corporation des métiers des Barundi ou Corporation de Production des Barundi, appelé HUTU. D’ou le Génocide de 1972 est appelé le Génocide contre les HUTU du Burundi.
Le Génocide contre les HUTU du Burundi a été l’oeuvre de SIMBANANYE Arthémon, et la fin du Royaume INGOMA Y’UBURUNDI de NTIRUHWAMA Jean, commandités par les USA, le Vatican, la France et la Belgique.
Cynisme géopolitique exige …  Fin 1972, des coopérants français, acteurs de la Politique Économique de la France, arrivent au Burundi , notamment au Sud du pays, à  Rumonge pour créer des entreprises …

Voici ce que le journaliste philosophe NIYONGABO Philippe publie : https://www.facebook.com/niyongabo.philippe/posts/10219518449336900


(…)
Les extrémistes qui avaient planifié un génocide des Hutu en 1972 avaient prévu que l’universitaire MPASHA serait responsable d’une rébellion qui allait attaquer le Burundi. Il s’en défend dans son témoignage en Tanzanie quand il a été rendu visite par d’éditeur de ce documentaire

Il est grand temps que notre jeunesse soit éduquée pour une vraie réconciliation en prenant le taureau par les cornes, c’est-à-dire en disant la vérité surtout sur ce génocide savamment préparé par le président MICOMBERO et ses acolytes (militaires et membres de son gouvernement et responsables de son parti Etat l’Uprona à l’époque) au lieu d’accuser des innocents Hutus ou Tutsis [ http://burundi-agnews.org/tutsi/ ]. Tous les Tutsis n’ont pas planifié ou participé à ce génocide mais un pouvoir sanguinaire a bien préparé un génocide sur une ethnie qui ne savait rien de ce plan macabre.

Une visite à MWENGE chez CELSIUS MPASHA

MPASHA Celsius dément avoir participé à une rébellion hutu en 1972

Les deux camarades Rumuri I et Rumuri II avaient constaté devant l’église de Mwenge une famille noble des ressortissants burundais en 1995. Nous pouvions nous distraire en faisant une visite de courtoisie.Vers midi un samedi, nous sommes partis bien habillés car une personne qui se respecte en Tanzanie porte une cravate et une belle chemise. Nous nous rassemblions à deux ministres en provenance du Burundi. Arrivés devant le grand portail chez MPASHA, une jolie fille vient nous ouvrir la porte. Comme nous n’étions pas venus pour draguer les filles, par une salutation de politesse, nous demandons simplement que nous venions voir MPASHA. Cette jeune fille de 18 ans pensait à autre chose, elle croyait une visite de deux jeunes adolescents bien habillés à la quête d’une âme sœur. Monsieur Mpasha? Oui, il est à la maison. Karibuni sana (soyez les bienvenus) naenda kumwambia (je pars lui dire que vous le cherchez) après quelques minutes, MPASHA apparaît devant sa porte. Une personne élégante avec des gros lunettes et derrière ces lunettes des gros yeux d’un intellectuel. Nous apprenons que Mpasha travaille à la société AMI TANZANIAN et au Burundi il existe une société pareille “AMI BURUNDI”.

Monsieur MPASHA Bonjour

MPASHA:

Bonjour mes amis. Vous venez d’où?

Rumuri II :

Nous sommes venus du Burundi mais actuellement nous habitons à KIJITONYAMA.
Nous sommes venus à la recherche de la tombe de Gahutu Rémy mais nous ne savons pas où commencer.

MPASHA:

Vous êtes courageux , je ne pense pas que vous allez réussir. Moi je suis très deçu de la politique, je ne vous aiderais absolument pas. Je ne comprend pas les Burundais, ces démagogues Hima m’ont ridiculisé à l’époque lointaine .

Rumuri II:

Monsieur Mpasha, je ne vous comprends que difficilement car partout au Burundi les politiciens nous racontent que vous êtes le principal promoteur des événements de 1972. C’est un mensonge alors? Nous ne sommes pas venus pour cela, nous voulions saluer cette famille burundaise que nous avions vu à l’église de Mwenge la semaine passée.

MPASHA:

un bon sourire et nous constatons une dentelle en or. Vous êtes mes enfants chers amis, vous ne connaissez rien de la politique et ces histoires de 1972.

Rumuri alias Philos:

Non Monsieur, nous avons aussi notre version, moi j’étais en 7 ème année à Makamba j’ai aussi vu ces mureristes qui venaient de Nyanzalac, ils sont venus dans des camionnettes en provenance de Mabanda. Pourriez-vous nier tout cela?

MPASHA:

Ecoute mon ami je peux te dire une chose. Ces mureristes qui aidaient les rebelles hutus, où pouvaient-ils trouver des camionnettes flambant neuf pour attaquer le plus rapidement possible dans tout le pays de Rumonge. Comment pouvaient-ils connaître que le roi Ntare V est en prison à Gitega et partir le même jour du début des massacres de 1972 dans le but de le libérer et pourquoi directement les Hima ont aussitôt assassiné le roi NTARE V? Veuillez m’écouter; c’est un montage de Micombero et de son parti Uprona tout cela. Vous croyez comment ces mureristes ont pu connaître les plans de NTARE qui ne les connaissaient même pas? Les Burundais vous êtes trop dupes, on vous trompe très facilement, vous pensez que tout cela est vrai? Moi MPASHA un intellectuel, vous pensez que j’avais quoi comme puissance pour organiser les tueries de 1972.

Rumuri II:

Monsieur MPASHA, il suffit de nous dire la vérité, nous te croyons car nous ne sommes pas des enfants ou encore des ignorants pour accepter ce que les Tutsis nous racontent de ce qui s’est passé en 1972. Nous sommes devant vous et les Tutsi de Bujumbura convergent leur soupçon sur votre personnalité. Comment le sentez-vous? Comment vous restez calme dans tout cela ici en Tanzanie? Comment vous n’avez jamais peur que les Hima achètent votre tête devant les autorités tanzaniennes qui n’ont pas hésité à compliquer la vie des paisibles réfugies?

MPASHA:

Moi je n’ai pas peur car je ne me reproche de rien et heureusement quand je suis venus ici j’ai pu expliquer mon cas à NYERERE le Président de la Tanzanie et ami des Burundais, il a vérifié et il a compris ce mensonge. Que s’est-il passé au Burundi en 1972. Le parti Uprona en connivence avec l’équipe de Micombero et SIMBANANIYE avaient un plan de tuer les Hutus et d’en finir avec le roi NTARE V. C’est ainsi que le Parti Uprona envoya des émissaires au Congo pour donner de l’argent à des individus qui viendront semer le désordre à RUMONGE et NYANZA-LAC. Ces mureristes ont eu une rencontre avec les fonctionnaires Tutsi de Bururi,NDUWINGOMA,docteur SIMBIYARA et Simbananiye qui venaient de Bujumbura. Ils ont eu des vivres, de l’argent, des véhicules de déplacement ainsi que des papiers de routes pour que les militaires les laissent passer jusqu’au coin où ils voulaient se rendre le plus rapidement possible. Dans cette réunion, ils ont voulu m’y associer en tant que hutu intellectuel et j’ai refusé. Même si j’étais un uproniste influent, je ne pouvais pas trahir mes frères hutus. Comme je savais cette vérité, les Himas m’ont calomnié et ont voulu jeter leur plan macabres sur moi. D’ailleurs dans leur réunion, ils ont commencé à préparer des plan d’attaque des pauvres tutsi paysans de Rumonge et Nyanza-lac car ils voulaient accaparer toutes ces terres fertiles et venir s’y installer ces bourgeois Hima de Rutovu, ils ont expliqué à ces mercenaires mureristes zaîrois comment ils vont faire des barrières,les gens à tuer ou pas. Malheureusement à la tombe de la nuit, ces mercenaires se sont trompés de cibles, ils ont attaqué les convois de leurs chefs qui rentraient à Bururi. Sauf SIMBANANIYE qui a échappé en passant vers Buyengero,Muzenga et Rumeza pour rejoindre Matana sa colline natale, les autres sont morts par les mêmes armes qu’ils venaient de distribuer aux mureristes. Simbananiye ne pouvait pas accepter cette défaite, il avait envisagé toutes les possibilités. Le lendemain sur les ondes de la radion de Bujumbura, on parla que les mureristes dirigés par Celsius MPASHA venaient d’attaquer et assassiner les hauts cadres fonctionnaires de Bururi. Moi en entendant cela j’ai aussitôt pris la fuite. La suite nous dira que Micombero et SIMBANANIYE ont appelé les militaires de Mobutu président du congo actuel Zaïre aujourd’hui car il devenait difficile de chasser des mercenaires importés sans dégât. Les militaires sont venus pour combattre les soi disant mureristes qui ont fait trembler le Congo, de Bujumbura, ils ne pouvaient pas passer directement à Rumonge via Minago, il fallait avant tout les laisser tuer quelques personnes ciblés dans le but de généraliser la guerre dans tout le pays. Les militaires du congo appuyés par Micombero ont passé à Makamba et se dirigeant vers NYANZA-LAC. Quand ils sont arrivés , ils avaient ordre de tirer sur tout ce qui bouge et les congolais de NYANZA, Kigwena, Rumonge,Minago croyant qu’ils n’avaient rien à se reprocher dans une affaire des burundais eux seul, ils ont péri en masse aussi. Quand Mobutu a appris cela, il a été fâché et il a rappelé tous ses militaires. Micombero venaient de réussir son plan macabre de massacrer tous les Hutus au Burundi. Les Hutu ont compris trop tard cela et en s’organisa médiocrement en 1973, ils ont été facilement mâté par les forces de MICOMBERO qui avaient récupéré les armes laissées par les militaires de Mobutu.

Rumuri II alias Philos

Monsieur Mpasha merci de cette information. Quand nous aurons trouvé la tombe de GAHUTU Rémy, nous allons tout écrire ainsi les Burundais connaîtront la vérité. Nous nous sommes donné un autre rendez-vous Mais entre temps nous avons déménagé de Kijitonyama pour Kigamboni ou nous avons continué à accumuler d’autres informations que nous avons rassemblés.


DAM, NY, AGNEWS, http://burundi-agnews.org, Samedi 27 Avril 2019

Facebook Comments