Burundi : Une agricultrice heureuse des intrants de ONE ACRE FUND ( Photo : ONE ACRE FUND BURUNDI 2018 )

Burundi : Une agricultrice heureuse des intrants de ONE ACRE FUND

ECONOMIE, AGRICULTURE –    L’entreprise ONG Américaine One Acre Fund vend  à crédit des intrants aux agriculteurs  Barundi à travers les collines burundaises.

Burundi : Une agricultrice heureuse des intrants de ONE ACRE FUND ( Photo : ONE ACRE FUND BURUNDI 2018 )

Burundi : Une agricultrice heureuse des intrants de ONE ACRE FUND ( Photo : ONE ACRE FUND BURUNDI 2018 )

Muramvya, Vendredi 20 juillet 2018 – Mme KANUMA Janine, agricultrice, est heureuse d’ acheter avec de petits crédits désormais ces intrants de l’entreprise ONG Américaine One Acre Fund [ https://oneacrefund.org/what-we-do/countries-we-serve/burundi/  ] qui a reçu l’agrément du Ministère burundais de l’Agriculture pour travailler dans les collines burundaises.  Les intrants agricole sont : les engrais ; les amendements améliorants les propriétés physiques et chimiques du sol ( sable, tourbe, chaux etc.  ); les produits phytosanitaires ; les activateurs ou retardateurs de croissance ; et les semences et plants.

Toutefois, Mme KANUMA Janine préfère  les intrants proposés par les experts Barundi de l’ Institut des Sciences Agronomiques du Burundi (ISABU) ou ( dans une moindre mesure ) de l’Institut de Recherche Agronomique et Zootechnique (IRAZ) qui, souvent, connaissaient mieux les sols de divers collines du Burundi.

Burundi : Une agricultrice heureuse des intrants de ONE ACRE FUND ( Photo : ONE ACRE FUND BURUNDI 2018 )

Burundi : Une agricultrice heureuse des intrants de ONE ACRE FUND ( Photo : ONE ACRE FUND BURUNDI 2018 )

Au Burundi, l’Etat fait souvent recours à de nombreuses ONGs ou Entreprises étrangères, suite à des conseillers de la Banque Mondiale ou du FMI, pour travailler avec les agriculteurs Barundi. Cette situation est de plus en plus décriée par les Barundi car l’Agriculture est le métier par excellent de l’économie burundaise qui nourrit tout le pays. Or si on ne sait plus ce que l’on met dans nos assiettes cela devient dangereux. De plus, l’Etat  met sous dépendance étrangère les agriculteurs Barundi qui sont, normalement, d’abord au service de la PRODUCTION ALIMENTAIRE NATIONALE ( ou COMMUNAUTAIRE BARUNDI ). Ainsi chaque année des millions d’USD échappent au budget de l’ETAT.    Il s’agit d’une des grosses tares actuelles de LA POLITIQUE NATIONALE DE L’AGRICULTURE.

Comprendre la Société des Barundi ( Patchwork : AGNEWS 2017 )

Comprendre la Société des Barundi ( Patchwork : AGNEWS 2017 )

Dans la Tradition des Barundi,  Mme KANUMA Janine, agricultrice,  est  MEMBRE de la CORPORATION DES MÉTIERS BARUNDI ou de la CORPORATION DE PRODUCTION DES BARUNDI, appelé HUTU. Chez les Barundi, c’est la RICHESSE PRODUITE PAR LES BAHUTU OU HUTU, une fois répartie JUSTEMENT par les GESTIONNAIRES JUSTES TUTSI, qui fait vivre -HARMONIEUSEMENT- INGOMA Y’UBURUNDI ( L’ETAT DU BURUNDI ). On peut dire que Mme KANUMA est  HUTUKAZI, fier de contribuer à la PRODUCTION DE LA RICHESSE DES BARUNDI.

Suite à la Colonisation Allemande puis Belge, qui a ethnicisé les termes sociologiques HUTU, TUTSI, TWA des Barundi, aujourd’hui, Mme KANUMA Janine peut ne plus être HUTUKAZI … Tout ceci n’est qu’une illustration d’AGNEWS pour essayer de faire comprendre aux Barundi ce qu’était la SOCIETE DES BARUNDI avant la Colonisation et l’Esclavage.

Burundi : Une agricultrice heureuse des intrants de ONE ACRE FUND ( Photo : ONE ACRE FUND BURUNDI 2018 )

Burundi : Une agricultrice heureuse des intrants de ONE ACRE FUND ( Photo : ONE ACRE FUND BURUNDI 2018 )

Ce que regrette  la “HUTUKAZI”  Mme KANUMA Janine est que LA POLITIQUE NATIONALE OU COMMUNAUTAIRE BARUNDI CONCERNANT L’AGRICULTURE ne repose plus sur  LA CONNAISSANCE, L’EXPERTISE, ET LA CREATIVITE  DES REGULATEURS BARUNDI  que sont LES SAVANTS CHERCHEURS BARUNDI  – ABARUNDI Y’ABAPFUMU Y’ABAHUTU Y’ABATWA – qui étaient , sous INGOMA Y’UBURUNDI  ( LE ROYAUME MILLENAIRE DES BARUNDI ) ,  les SAVANTS CHERCHEURS AGRICULTEURS BIOLOGISTES OU SCIENTIFIQUES BARUNDI  qui créaient, régulaient ou harmonisaient LES POLITIQUES COMMUNAUTAIRES CONCERNANT LES AGRICULTEURS ET L’AGRICULTURE DU BURUNDI.   Aujourd’hui Mme KANUMA Janine connaît dans sa colline certains héritiers de ces experts d’antan …

 Photo : THE MUSE

Photo : THE MUSE

DAM, NY, AGNEWS, http://burundi-agnews.org, le Jeudi 19 juillet 2018

Facebook Comments