Burundi: Tourisme autour du Royaume Millénaire des Barundi.

Share Button
Un tourisme différent … Il s'agit de découvrir le Burundi à travers quelques sites importants du Royaume millénaire de l'Urundi, un peu oublié, où plusieurs dynasties se sont succédées. Nous partons à la découverte de cette histoire merveilleuse à travers le Burundi d'aujourd'hui … De nombreux autres lieux ont certainement été oubliés. AGnews demande un peu d'indulgence aux lecteurs et propose aux gouverneurs des provinces du Burundi à profiter des travaux communautaires pour faire ressusciter certains de ces sites importants de l'Histoire des Barundi. Tout comme l'Amb. Charles Baranyanka le disait lors d'une émission radio à REMAFM, il faudrait que les Barundi rallument leur – feu sacré – … Nous allons commencer avec le voyage qui nous renvoie dans le Burundi il y a plus de 3 mille ans en arrière …

Mardi 14 février 2012 Ampliar Foto

 Parcours du Royaume Millénaire de l'Urundi.

M. KAVAKURE Laurent

(Ministre des Affaires Etrangères du Burundi)

 

Nous nous rendons en province de Gitega  (Centre du Burundi, Capital du Royaume pendant le règne dynastique des Balengwe ou Balenge)…
Où : A Mubuga, Masango, Mugera.

Le Burundi est un royaume millénaire. Le royaume de l'Urundi semble avoir été fondé par les Bahutu du clan des Balenge entre -1210 Av JC- à 1400 Ap JC. En effet, ce fait est vérifié par les découvertes de MUBUGA ( près de Gitega). On trouve dans l'Urundi ancien des industries lithiques à Mugera, Masango, et Mubuga où un site de l'âge du fer ancien date de – 1210 av J-C.

    L'ère des Balenge
 

On trouve les traces de Balenge: au Burundi, au Buha, au Rwanda, et au Bushi (Bunyabango).
La dynastie de RUGENGE (celle des Balenge) se développera jusqu'à JABWE (au début du 15 ème siècle AP-JC). On parle de KIMARI, KABEJA, JENE, NKABATA, …, JABWE.
Il s'agit en toute vraisemblance de la dynastie la plus longue que les Barundi aient connu.
Aujourd'hui, les jeunes historiens barundi ont le défi de nous la faire découvrir d'avantage.
A Gitega, il y a aussi les signes de la Dynastie des Baganwa. On trouve le site Royal de Higiro et ses trois enclos : Higiro, Jurwe, et Bukirasazi. L'enclos Higiro était celui de Ntare. L'enclos de Jurwe était un sanctuaire de tambours.

– En second lieu nous nous rendons en province de Muramvya (Capital du Royaume sous la dynastie des Baganwa )…
Où : à Nkoma, Magamba, Kirwa, Mugera, Mirehe, Muyange,Ndago, kiganda …

On trouve aujourd'hui à Muramvya les traces des dernières capitales de la monarchie millénaire des Barundi. Il s'agit de la dynastie des Baganwa, né d'un pacte entre les clan des Bahutu. Cette dynastie s'étend du début du 15 ème siècle ap-JC à 1966 ap-JC.
Les dernières capitales royaux sont : Mbuye, Bikinga(Lieux où séjournait Mwezi IV Gisabo),Ndago (où a eux lieu la fameuse bataille de Ndago opposant les Allemands et les Barundi), Kiganda (où sera signé le Traité de Kiganda en 1903), et Bukeye ( où furent célébré les dernières cérémonies du Muganuro à la fin des années 1920- sous l'occupation Belge).
Les capitales royales(ibirimba) sont identifiables par des arbres typiques: les ficus(imimanda,imivumu,et imihororo),et les dragoniers (ibitongati). Par exemple, les bigabiro de Mpinga, de Ngomante, de Murore. Les bigabiro sont des vestiges d'enclos autrefois habités par les Bami ou les grands chefs.

Les prophètes/devins Bahanuzi (clan des Bajiji) habitaient à Muramvya. On les trouvait à Nkoma, Magamba, et Kirwa. Isugi (le sorgho) destiné à la fête du muganuro (ou fête des semailles du sorgho) du mois de KIGARAMA (vers décembre) étaient choisi par ces derniers.

A Kirwa, il y a les enclos de Bukoni, de Buzobe etc. Les festivités du Muganuro partaient de Nkoma en passant par Kirwa et prenait fin à Bukeye (à 2050 m d'altitude), près de la Kibira. Le Père Pio Canonica est celui qui a mis fin au Muganiro en 1929. Les marais -sacrés- de Kibenga étaient parcourus lors de la chasse pour l'umuganiro.

A Mugera (Bukeye) où sont né Ntare Rugamba et Mwezi Gisabo, on y trouvait une douzaine de bosquets sacrés gardés par le clan des Bajiji.

A Mirehe, on trouve l'enclos de Mutaga Senyamwiza et l'enclos de Bunywankoko (un monument associé à Ntare Rutshatsi).
Il y a aussi les résidences royales de Muyange et de Ndago. A Ndago, il y avait les Bigabiro en souvenir de la Bataille de Ndago, symbole de la 2ème tentative de colonisation du Burundi par les Allemands. Là reposent encore les corps de Barundi estimés selon les sources entre 5 milles à 20 milles. Ces Barundi -des Badasigana (guerriers de Mwezi Gisabo)- sont morts pour sauver le Burundi.

Les sites d'intronisation royale se trouve dans le Mugamba sur les collines qui surplombent la vallée au confluent de la Mucece et de la Nyavyamo.
A Kiganda, il ne faudra pas oublier le site réservé au Traité de Kiganda, signé en 1903 entre les Barundi et les Allemands. Les militaires du Keyzer Guillaume n'ont pas réussi à vaincre les Barundi. Mais les Barundi n'ont pas réussi à faire fuir les Allemands du Burundi. Ce Traité sera le symbole d'une situation difficile pour le Burundi. Il ne faudra pas oublier de visiter le lieu où habitait le "Mutabazi" Bihome à Kanerwa où le Mwami Mwezi Gisabo a réussi à échapper de justesse aux Allemands. Jadis, un bigabiro y était présent …

– Un clin d'oeil à cette province Mwaro autrefois lié à Muramvya …
Où : kayokwe
Rendons nous au site «Agasumo ka Mwaro», le long de la rivière Kayokwe , où une série de cascades offrent un spectacle fascinant donnant le nom d’Agasumo à ce site . C’est dans ce coin isolé et secret que la population environnante, mais aussi des personnes provenant de régions éloignées, venaient autrefois exercer le culte de Kiranga, ‘Kubandwa ‘dans le Burundi ancien avant le christianisme.
Dans la commune de kayokwe à Munyonivuga, on trouve ainsi ces chutes de AGASUMO KA MWARO . Il ne faut pas oublier ceux de Gitwa aussi … ;

– Passons de suite à en province de Kayanza …
Où à Butaganzwa,Budandari,Buruhukiro, Muruta (Remera), Ramvya.

On retrouve les tombeaux des rois (Inganzo). A Budandari (en commune de Kabarore), à Buruhukiro, à Remera, et Ramvya, les tombeaux des rois étaient gardés par Biru. ( Les reines mère étaient enterrés à Mpotsa(au sud des capitales royales) lieux gardés par les Banyange.)
En commune de Kabore, il y a un détour intéressant à faire en zone Rugazi pour découvrir le site de la vestale Inamujandi.
Les lieux religieux sont soit des marais ou des bois sacrés. Ex. Kibenga près de Bukeye.
On y trouve aussi le fameux – Mont banga – en commune de Butaganzwa à Gisumanyenzi.

– Montons vers la province de Ngozi …
Où : Vyerwa , commune Mwuumba colline Murama, colline Rukurazo.

Dans cette province on retrouve des sites liés au culte de kubandwa : – Vyerwa à Ngozi ; Ngara à Kibumbu.
Ntare Rushatsi aurait pris pied au bas de la colline Rukurazo. Le site sacré de Nyamigango. Ce serait en colline Rukurazo où l'on situe le rocher à la grotte où Ntare Rutshatsi aurait été intronisé par Shaka et Mitimigamba (du clan de Bajiji). Il s'agissait d'un lieu initiatique du kubandwa.

– Bifurquons vers la province de Karuzi …
Où : à Musama.

Ntarugera, fils ainé de Mwezi Gisabo, habitait à Karuzi plus précisement à Musama sur le Gihinga. Il a disparu au début des années 20. Son fils Ngaruko (à ne pas confondre avec le Munyakarama de Bujumbura) est lié à la famille de Bihome ( du clan des Bahanza – Mutabazi – sauveur de la nation – qui est mort pour sauver Mwezi Gisabo poursuivi par les Allemands)…
C'est dans cette province que Kanyarufunzo dit Runyota (le dernier des Bahanuzi) a lancé en mai 1922 un mouvement civil en vue de faire respecter la tradition Rundi de gouvernance monarchique. Le roi Mwambutsa Bangiricenge devait s'éclipser pour enfin relancer un nouveau cycle -Ntare/Mwezi/Mutaga/Mwambutsa -. Son mouvement sera perçu comme une rébellion par l'occupant Belge. Il sera brûlé à Gitega arrosé d'essence …

– Allons en province de Muyinga …
Où: Kamaramagambo , Mashenyo, Rwazi en Ihangiro.

On trouve des domaines royaux à Kamaramagambo à Muyinga.
Un fait important de l'histoire des Barundi s'est déroulé à Mashenyo, Rwazi en Ihangiro… Il s'agit de la défaite de Ruhinda (des Bahima) face à Ntare Rutshatsi (des Bahutu). Il s'agira de la fin d'une décennie de guerre atroce après laquelle le GIRA NTARE NA RUHINDA devient simplement GIRA NTARE. C'est un lieu symbolique important pour les Barundi car il représente le début de la mésentente perpétuelle des Bahima et des Bahutu …

– Terminons notre petit voyage par la province de Ruyigi …

Où: RUSUMO, BAGEREZE …

– Le combat de RUSUMO et la victoire à BAGEREZE :
BARAMBA ( provenant d'un clan des Bahima) souhaitait fabriquer un tambour sur le territoire de NTARE RUGAMBA. Le monarque enverra son chef d'Etat Major, SEMBWA (du clan des BAJIJI – frère du Muhanzi NDWANO) stopper BARAMBA.

 


——————————————————————————————————-

Voilà le petit tour historique que propose AGnews pour cette année 2012 où les Barundi fêtent les 50 ans de leur indépendance face la Colonisation.
Le site internet www.intore-tours.bi vous permettra aussi de découvrir Bujumbura et le Sud du Burundi où les Colons allemands ont pris pied pour rentrer aux Burundi après la conférence de Berlin en 1885. Ce site www.intore-tours.bi vous permettra aussi de découvrir quelques particularités de certaines provinces du Burundi.

DAM, NY, AGnews, le 14 février 2012

Facebook Comments