Burundi : L’Ombudsman clôture le dossier fourniture de plants fruitiers

Burundi : Le dossier “fourniture des plants fruitiers de 2011” n’est plus entre les mains de l’ombudsman ( Photo : ombudsman.bi 2019 )

Burundi : Le dossier “fourniture des plants fruitiers de 2011” n’est plus entre les mains de l’ombudsman ( Photo : ombudsman.bi 2019 )

ECONOMIE, OMBUDSMAN – Le dossier “fourniture des plants fruitiers de 2011” n’est plus entre les mains de l’ombudsman

Burundi : Le dossier “fourniture des plants fruitiers de 2011” n’est plus entre les mains de l’ombudsman ( Photo : ombudsman.bi  2019 )
Burundi : Le dossier “fourniture des plants fruitiers de 2011” n’est plus entre les mains de l’ombudsman ( Photo : ombudsman.bi 2019 )

BUJUMBURA, Mercredi 9 janvier 2019 – Dans le cadre d’ une INJUSTICE constatée dans la Politique Socio-économique des Barundi, en point de presse, l’Hon. NDUWIMANA Edouard, Ombudsman du Burundi, a annoncé clôturer le dossier “fourniture des plants fruitiers de 2011″ en présence des 2 protagonistes tombés sur un accord, d’une part la 2ème vice-présidence ( le ministère burundais de l’Environnement, de l’Agriculture et de l’Elevage ; le ministère burundais des Finances, du Budget et de la Coopération au développement économique ) et de l’autre, les représentants des fournisseurs des plants fruitiers des associations privées.

Burundi : Le dossier “fourniture des plants fruitiers de 2011” n’est plus entre les mains de l’ombudsman ( Photo : ombudsman.bi  2019 )
Burundi : Le dossier “fourniture des plants fruitiers de 2011” n’est plus entre les mains de l’ombudsman ( Photo : ombudsman.bi 2019 )

L’ institution de l’Ombudsman, qui avait pris le dossier en main en 2013 , a demandé à la 2ème Vice Présidence de mettre en application l’accord financier , afin de dédommager au plus rapide les fournisseurs des plants fruitiers.

Burundi : Le dossier “fourniture des plants fruitiers de 2011” n’est plus entre les mains de l’ombudsman ( Photo : ombudsman.bi  2019 )
Burundi : Le dossier “fourniture des plants fruitiers de 2011” n’est plus entre les mains de l’ombudsman ( Photo : ombudsman.bi 2019 )

En 2011, certains fonctionnaires de l’Etat dans l’octroi du marché de fourniture des arbres fruitiers s’étaient procurés des plants chez des fournisseurs privés en l’absence des bons de commande. Les fournisseurs profitant de cette situation d’imprécision avaient demandé à l’état la somme de 5 061 807 900 BIF ( 2 817 673 USD ).
Ce que l’Etat avait refusé. L’accord demande à l’état du Burundi de payer à ces fournisseurs privés 2 530 908 950 BIF ( 1 408 839 USD )

DAM, NY, AGNEWS, http://burundi-agnews.org, Vendredi 11 janvier 2019

Facebook Comments