Burundi : Découverte de gisements de 36 millions de tonnes de Tourbe de Nyamuswaga ( photo : Vice Présidence 2016 )

Burundi : L’OBR – 1,1 Millions USD du secteur Minier au 1er semestre 2017

Share Button
Burundi : L'OBM a saisi près de 6,2 tonnes de minerais en 2 mois ( Photo ABP 2016 )

Burundi : L’OBM a saisi près de 6,2 tonnes de minerais en 2 mois ( Photo ABP 2016 )

ÉCONOMIE – “Faible rendement” du secteur minier burundais pour le 1er semestre 2017, l’Office Burundaise des Recettes OBR ( les Caisses de l’état ) a reçu 2 Milliards BIF, soit 1,1 Millions USD …

A Bujumbura, ce lundi 31 juillet 2017, M. Manirakiza Côme, Ministre burundais de l’énergie et des mines, en présentant son rapport bilan trimestriel,  a informé que, dans ce domaine des mines,   pour le 1er semestre 2017,  l’Office Burundaise des Recettes OBR ( les Caisses de l’état ) a reçu  2 Milliards BIF, soit 1,1 Millions USD.  M. Manirakiza n’a pas précisé la quantité par type de minerais vendus au 1er semestre.

Au Burundi, la rentabilité du secteur minier dépendra des décisions fiscales, mis en place au niveau de l’East African Community EAC et de l’Union Africaine, vis à vis du secteur minier.  Un pays ne peut lutter seul contre  – les prix trop bas d’achat – imposés par les multinationales  dans ce secteur. Les multinationales créent de la concurence entre pays africains et en fin de compte les minerais sont vendus à de très bas prix et le bénéfice de l’Etat vis  à vis de la vente devient totalement dérisoire.  Les députés Barundi à l’East African Community EAC et au Parlement de l’Union Africaine doivent proposer des lois en vue d’imposer au niveau EAC et au niveau Union Africaine des prix planchés pour le secteur minier, en dessous desquelles les multinationales qui viennent en Afrique, ne peuvent exiger moins ou plus bas. Cela permettra à ce que le secteur minier africain rapporte aux Etats africains et donc bénéficie aux populations africaines. Par exemples, 1,1 Millions USD  pour ce 1er semestre 2017 au Burundi comme rentrée à l’Office Burundaise des Recettes OBR , c’est trop peu par rapport à la quantité et à la valeur réelle des minerais vendus… C’est une grosse perte pour le budget de l’Etat burundais, et donc c’est une grosse perte pour le financement des politiques socioéconomiques à mener au Burundi.

DAM,NY,AGNEWS, http://burundi-agnews.org, le mercredi 2 août 2017

Facebook Comments