Burundi: L’IGEBU pour informer du Climat les Agriculteurs

Institut Géographique du Burundi  IGEBU
Institut Géographique du Burundi IGEBU

En fin de semaine dernière à Bujumbura, le Ministère de l’’Agriculture et de l’Elevage a proposé que l’Institut Géographique du Burundi (IGEBU) (du Ministère de l’eau, de l’Environnement,de l’Aménagement du territoire et de l’Urbanisme ) sert à informer les agriculteurs Barundi sur la situation climatique.Pour cela, le ministère de l’’Agriculture et de l’élevage souhaiterait que l’IGEBU puisse mettre en place un programme d’information sur le climat du pays (au quotidien et sur une  longue période) destiné à un large public (sorte de journal météo diffusé à la Télé, à la Radio, et sur le WEB). Ainsi ces informations aideraient aux cultivateurs, en particulier, et à d’autres à prendre leurs dispositions en conséquence.

bdi_igebu_burundi2Créé en 1980, l’Institut Géographique du Burundi (IGEBU), aujourd’hui, produit des bulletins d’informations sur la température et la pluviométrie au quotidien; et des cartes du territoire numérisées.  
La bonne nouvelle est qu’,à l’IGEBU, on dispose déjà de ce type d’informations qui pourrait intéresser le public burundais dont les agriculteurs. Par exemple, d’après les récentes prévisions de l’IGEBU, les pluies observées ces derniers jours au Burundi sont dites des pluies hors-saison, selon M. Godefroid Nshimirimana, chef du service des prévisions météorologiques à l’IGEBU.  M. Godefroid Nshimirimana renchérit en demandant aux agriculteurs Barundi d’attendre le début de la saison pluvieuse proprement dite afin de ne pas perdre leur temps et leurs semences. Car le début de cette saison variera d’une région à une autre : « Pour les régions d’Imbo et du Kumoso, le début probable des pluies se situe au cours des premiers jours du mois d’octobre. Par contre, pour les régions du Bugesera, du Buragane, du Mugamba et du Kirimiro, le début se situe au cours des derniers jours du mois en cours. »  M. Nshimirimana termine en disant que, pour cette année,  les prévisions sont globalement bonnes sur l’ensemble du pays. L’IGEBU dit s’attendre à une pluviométrie normale, avec une tendance excédentaire.

Les cultivateurs Barundi sont  ces dernières années, à de nombreuses fois,  victimes des changements climatiques que l’on observe par ailleurs au niveau mondial… Ainsi l’idée du Ministère de l’’Agriculture et de l’Elevage ( en coordination avec Ministère de l’eau, de l’Environnement,de l’Aménagement du territoire et de l’Urbanisme ) est que les médias du Burundi puissent relayer ces informations fournies par l’IGEBU, pour permettre aux cultivateurs, en particulier, de se préparer en conséquence…
D’où, selon  le ministère de l’’Agriculture et de l’élevage,  il faudrait que l’IGEBU puisse envoyer ces informations intéressantes à la cellule de communication au sein de son Ministère  (  Ministère de l’eau, de l’Environnement,de l’Aménagement du territoire et de l’Urbanisme), qui lui ferait le relaie avec les journalistes.

DAM, NY, AGNEWS, le 19 septembre 2013

Facebook Comments