Burundi : Les fausses données 2015 de la Banque Mondiale sur le pays

Share Button

bdi_burundi_economie_banque_mondiale_fausses_données_2016A Bujumbura, ce lundi 29 août 2016, AGNEWS a voulu savoir pourquoi les données de la Banque Mondiale sur le Burundi étaient fausses.
Par exemples :
1/ – les données sur la population étaient de 10,16 Millions en 2013 et elles sont de 11,18 Million en    2015
2/ – les données sur la croissance étaient de 4,66% en 2014 et en 2015, à -2,5 %.

bdi_burundi_economie_banque_mondiale_fausses_données_001_2016
1/ Concernant la démographie burundaise :

Le dernier recensement  Général  de  la  Population  et  de  l’Habitat  de  2008  (RGPH-2008) [ https://dhsprogram.com/pubs/pdf/FR253/FR253.pdf ] : 8  053  574  habitants ( le  taux  de  croissance  démographique  de  2,4  %  de  2008 ).  C’est à dire une estimation de  193 285,776  habitants en plus  par  an.   On multiplie ce chiffre par ( *)  7  ans   pour arriver à 2015.  Le résultat donne  1 353 000,432.
Le chiffre serait alors de  8  053  574  habitants + (plus ) 1 353 000,432 habitants =  9 406 574,432 Habitants en 2015.
La Banque Mondiale parle elle de 11,18 Millions d’habitants en 2015.

2/ Concernant la croissance du Burundi [1] :

On ne va pas s’amuser à faire le calcul mais le chiffre de la Banque Mondiale est impossible mathématiquement au regard de la production nationale en 2015, de passer de 4,66% en 2014 à -2,5 % en 2015.  Il n’y pas eu  de guerre au Burundi contrairement à ce que les média étrangers ont tenté de montrer.  Au Burundi en 2015, année électorale, les Barundi ont vaqué à leur occupation dans 2909 collines et quartiers sur 2913 que comptent le pays. Seul 4 quartiers au Burundi ( localisés dans Bujumbura ) ont été impactés au niveau sécuritaire par les élections en 2015. Le Coup d’état militaire du mercredi 13 mai 2015 par les officiers HIMA burundais  -BURUNDI FASO ( Cfr. The Washington Post ) –  a été échoué et n’a pas eu d’impact sur le processus électorale.
Voici quelques chiffres de la production en 2015 :
La production de café au Burundi en 2014 était de  13.790 tonnes et en 2015 de 18 000 tonnes;
La production de Thé au Burundi  en 2015 a atteint 10.531 tonnes, soit un taux de réalisation de 104% par rapport à 2014;
Etc.

La vice présidence en charge de l’économie burundaise doit absolument convoquer Mme Marie-Claire Nzeyimana, représentante de la Banque Mondiale pour le Burundi, afin qu’elle s’explique sur ces chiffres économiques erronés, dont les conséquences se traduisent en millions d’USD de pertes pour l’économie nationale en termes d’investissement.  Ce type de fausses données pour 2015, dans le cadre d’une guerre médiatique et diplomatique menée contre le Burundi, on les a eu aussi au niveau du Haut Commissariat des réfugiés de l’ONU  HCR, qui apparemment a gonflé le chiffre de réfugiés burundais en Tanzanie, avec celui des anciens réfugiés Burundais qui avaient acquis la nationalité Tanzanienne ( affaire à suivre ) …

Le Burundi a vécu en 2015 une Révolution Colorée menée par les USA, la France, la Belgique, le Rwanda, et le réseau media-civil-politique-militaire de l’ancien dictateur Hima Pierre BUYOYA, qui a échoué. Le principe d’une Révolution de Couleur est qu’elle est d’abord médiatique, politique, et  diplomatique. Puis se termine par un Coup d’état militaire, cette dernière phase a échoué au Burundi.

[1] Burundi: Un rapport douteux de la Banque Mondiale des indices macroéconomiques burundaises erronées    [ http://burundi-agnews.org/economie/burundi-un-rapport-douteux-de-la-banque-mondiale-des-indices-macroeconomiques-burundaises-erronees/ ]   –  mercredi 20 janvier 2016

DAM, NY, AGNEWS, le lundi 29 aout 2016.

Facebook Comments