Burundi : Les ennemis d'un début de Révolution Industrielle Electrique ( Photo : ppbdi.com 2019 )

Burundi : Les ennemis d'un début de Révolution Industrielle Electrique ( Photo : ppbdi.com 2019 )

GEOPOLITIQUE DES GRANDS LACS AFRICAINS, HISTOIRE, GUERRE ECONOMIQUE – L’Europe et les USA ne veulent pas d’un début de Révolution Industrielle Electrique au Burundi, préférant garder des Barundi importateurs de leurs produits transformés.

Burundi : Les ennemis d'un début de Révolution Industrielle Electrique ( Photo : ppbdi.com 2019 )
Burundi : Les ennemis d’un début de Révolution Industrielle Electrique ( Photo : ppbdi.com 2019 )

BUJUMBURA ( Hôtel Roca Golf ), Mercredi 24 avril 2019 – Dans le cadre des Politiques Etrangère, de Défense, Globale et Africaine, et  Intérieure, notamment Économique des Barundi, M. SUGURU Olivier, Président de l’Association des Industriels du Burundi (AIB), a informé, lors d’une conférence de presse évoquant le prochain Salon Industriel du jeudi 13 au samedi 15 juin 2019 à l’Hôtel Club du Lac Tanganyika, que l’équilibre énergétique du Burundi est une priorité pour débuter d’une révolution industrielle électrique, rappelant que, en 2014, seuls 7% de la population burundaise avaient accès à l’électricité, alors que le Burundi possède un important réseau hydrique, permettant d’alimenter le pays via des infrastructures hydroélectriques.

Le Burundi doit atteindre son équilibre énergétique aux environs de 2019 et 2022, avec un parc énergétique électrique de près de 330 Mégawatt.

La Guerre politique et économique contre le Burundi, par les occidentaux, a été déclarée dès 1959 en pleine période coloniale …
Avec le Décret intermédiaire Belge du vendredi 25 décembre 1959, à 3 ans de l’indépendance du Burundi, la Belgique coloniale lançait son venin pour détruire LE ROYAUME DU BURUNDI INGOMA Y’UBURUNDI lors de son accession à l’Indépendance.
En 1966, le Burundi – POLITIQUE – n’existait plus, avec la fin du Royaume millénaire du Burundi -INGOMA Y’UBURUNDI –.
Entre 1966 à 1972, le Régime HIMA burundais naissant mis en place par les Occidentaux ( USA, VATICAN, FRANCE, et BELGIQUE ), après avoir détruit le MWAMI et les acteurs Barundi, en charge du POLITIQUE, soit de l’HARMONIE et la REGULATION DE LA PLANIFICATION DES BARUNDI, allaient détruire les tous les acteurs de LA POLITIQUE ECONOMIQUE DES BARUNDI,en commettant le fameux GENOCIDE REGICIDE DU BURUNDI.
A partir 2005, avec le retour au pouvoir des Enfants de l’ancien Royaume millénaire des Barundi – INGOMA Y’UBURUNDI –, suite à une guerre civile de 10 ans les opposant au Régime HIMA burundais, un ETAT naîtra avec des Institutions POLITIQUES fortes ( entre 2005 et 2010, 2 élections démocratiques organisées ) et une POLITIQUE ECONOMIQUE DES BARUNDI .
Dès 2015, les partenaires européens et américains ( et le Vatican ), qui avait feint de soutenir le Burundi dans cette dynamique de reconstruction en promettant des milliards pour relancer son économie, ont lancé une Révolution de Couleur au Burundi ( une tentative de changement de régime pour faire revenir les HIMA burundais au Pouvoir ), puis un embargo économique dès novembre 2015 et  janvier 2016 afin d’empêcher les Barundi d’atteindre leur équilibre énergétique et leur équilibre budgétaire, prévus en 2019.

Ce prochain Salon Industriel burundais ne doit aucunement invité des partenaires occidentaux car ces derniers mènent une guerre économique acharnée contre le Burundi, afin d’empêcher sa révolution industrielle électrique. Les promesses occidentales de soutien financier à la mise en fonction des infrastructures hydroélectriques burundaises ne sont qu’une des stratégies de cette guerre économique engagée par ces derniers contre le Burundi, depuis 1884-85 à la Conférence de Berlin qui débutait leur aventure coloniale. La Colonisation est un crime contre l’Humanité !

DAM, NY, AGNEWS, http://burundi-agnews.org, Vendredi 26 Avril 2019

Facebook Comments