M. Kwizera Christian, coordinateur national de l’Agence d’appui à la Réalisation des Contrats de Partenariat public-privé (ARCP), du ministère burundais des Finances, du Budget et de la Privatisation ( Photo ; ABP 2017 )

Burundi : Le régime des contrats de Partenariat Public-Privé

Share Button
M. Kwizera Christian, coordinateur national de l’Agence d’appui à la Réalisation des Contrats de Partenariat public-privé (ARCP), du ministère burundais des Finances, du Budget et de la Privatisation ( Photo ; ABP 2017 )

M. Kwizera Christian, coordinateur national de l’Agence d’appui à la Réalisation des Contrats de Partenariat public-privé (ARCP), du ministère burundais des Finances, du Budget et de la Privatisation ( Photo ; ABP 2017 )

ÉCONOMIE, JUSTICE – une séance de sensibilisation destinée aux autorités contractantes du ministère burundais de la Justice, sur le régime régissant les contrats de Partenariat Public-Privé (PPP).

A Bujumbura, ce jeudi 24 août 2017, M. Kwizera Christian, coordinateur national de l’Agence d’appui à la Réalisation des Contrats de Partenariat public-privé (ARCP), du ministère burundais des Finances, du Budget et de la Privatisation, a organisé, avec l’aide de M. Bahori Théodore, conseiller juridique à l’Unité de Gestion des Contrats de PPP à l’ARCP, et de M. Minani Edouard, directeur du Centre de formation professionnel de la justice (CFPJ), une séance de sensibilisation destinée aux autorités contractantes du ministère burundais de la Justice, sur le régime régissant les contrats de Partenariat Public-Privé (PPP).

M. Kwizera a expliqué que : « Le Burundi s’est résolument engagé dans une dynamique de mise à niveau de ses infrastructures. En relation avec sa ferme volonté de promouvoir les investissements privés nationaux et internationaux, socle de la stratégie de développement adoptée par les autorités, il a opté, dans le cadre de cette nouvelle politique, pour une économie libérale résolument orientée vers le mécanisme des partenariats publics-privés comme mécanisme de financement des infrastructures »

Au Burundi, le PPP permet à l’Etat de faire financer la réalisation ainsi que l’exploitation et l’entretien d’un service public par un partenaire privé, qui, par la suite, est rémunéré grâce aux ressources tirées de l’exploitation dudit service via les redevances perçues sur les usagers du service.

DAM, NY, AGNEWS, http://burundi-agnews.org, le lundi 28 août 2017

Facebook Comments