Burundi: Le premier salon de l’emploi de l’Histoire du pays.

Share Button

Mme Annonciata Sendazirasa , - Ministre de la Fonction Publique, du Travail et de la Sécurité Sociale - photo ppbdi.com

Tout du moins, Mme Annonciata Sendazirasa , – Ministre de la Fonction Publique, du Travail et de la Sécurité Sociale – , l’a fait !  Elle organise le premier salon de l’Emploi de l’Histoire du Burundi, à Bujumbura, à partir d’aujourd’hui jusqu’ à ce Dimanche 4 mars 2012.

Ce salon permettra de mettre face à face les employeurs barundi (les entreprises et les entrepreneurs) et les demandeurs d’emploi. “On se dira tout …”, racconte un chef d’entreprise, dans le secteur média. “Nous éprouvons d’énorme problème à trouver des gens bien formés dans notre secteur…”, s’exclame t’il face à notre correspondant AGnews à Bujumbura.

Mme la Ministre, Annonciata Sendazirasa, souhaite grâce à ce salon avoir une petite radiographie des besoins nécessaires aux entrepreneurs privé/public afin qu’ils puissent embaucher. Voici ce qu’elle rapporte : “Ce salon de l’emploi donnera l’occasion aux entrepreneurs de dire au gouvernement combien de travailleurs ils ont dans leurs entreprises mais également combien de difficultés ils éprouvent pour engager. A ce moment-là le gouvernement saura ce qu’il faut faire pour donner un coup de main aux privés pour que nous puissions augmenter le travail à donner”.
A l’issue du Salon, il est envisagé de mettre en place un partenariat entre le secteur public et privé en matière de création d’emploi.
Ce salon est organisé par le Ministère du Travail en collaboration avec la Chambre Fédérale de Commerce et de l’Industrie, et l’appui du Royaume des Pays-Bas.
Ce salon permet de dire clairement aux entrepreneurs que l’Etat du Burundi est derrière tous ceux qui se dépensent à répandre -l’Esprit d’entreprise-… Les entreprises qui, de 2005 à 2011, ont créées le plus d’emploi vont être primées …

Depuis 2005, le CNDD/FDD , formation majeur dans la coalition au pouvoir au Burundi, impulse la politique de modernisation de tout le système socio-économique du pays en mettant l’accent essentiel sur la décentralisation… L’Etat se rapproche du citoyen burundais. En ce qui concerne par exemple les entrepreneurs, dès ce mois de mars -ci, il sera possible au Burundi de créer une entreprise en un jour. Cela est une première. De plus, il existe tout un arsenal possible pour ceux qui souhaitent entreprendre dans l’obtention de crédit. Pour les petits entrepreneurs (les plus nombreux dans le pays ), l’état du Burundi encourage énormément l’accès au microcrédit …

DAM, NY, AGnews, le 2 mars 2012.

Facebook Comments