Burundi: La Brigade S. Anti-Corruption arrête un voleur de biens publics

Share Button
Mme Angèle Barumpozako, Commissaire général de la Brigade Spéciale Anti-corruption (Photo: iwacu-burundi.org)

Mme Angèle Barumpozako, Commissaire général de la Brigade Spéciale Anti-corruption (Photo: iwacu-burundi.org)

La Brigade Spéciale Anti-Corruption , antenne Muyinga, vient d’arrêter une personne qui détournait les vivres ( des biens publics) destinés aux Rapatriés Barundi venus de Tanzanie.

A Muyinga , dimanche  6 octobre 2013,  la Brigade Spéciale Anti-corruption du Burundi a  arrêté  le conseiller économique du gouverneur  de la province de Muyinga.

Ce conseiller économique a été intercepté avec 20 sacs de biens destinés aux rapatriés Barundi en provenance de Tanzanie.  Ni le ministère de la Solidarité au Burundi , qui gère le stock de ces biens, ni le gouverneur de province , n’en étaient informés.
Cette arrestation a pu avoir lieu grâce à une ouverture d’enquêtes, par la Brigade Spéciale Anti-corruption du Burundi il  y a quelques jours,  sur  des  bruits qui courraient sur des détournements de vivres destinés aux Burundais  récemment rentrés d’exil de Tanzanie.

Au Burundi, la  Brigade Spéciale Anti-corruption  travaille avec la Cour Anti-corruption.  C’est cette dernière qui va statuer sur le sort de  ce conseiller économique du gouverneur de Muyinga.
Depuis ce lundi 7 octobre 2013, des officiers de la Brigade Spéciale Anti-corruption du Burundi sont en formation, organisée par le Ministère de la Bonne Gouvernance,  destinée à  leur faire acquérir de nouvelles techniques de détection de fraudes financières et  d’harmoniser leurs méthodes de travail.

DAM, NY, AGNEWS, le 8 octobre 2013

Facebook Comments