Burundi : Histoire d'une couturière HUTUKAZI burundaise ( Photo : http://burundi-eco.com 2018 )

Burundi : Histoire d’une couturière HUTUKAZI burundaise

ECONOMIE – Mme Nkurunziza Floriane, prix Smart Woman’s Month Award, ou l’Histoire d’une couturière HUTU(KAZI) burundaise qui s’est formée sur le tas.

Burundi : Histoire d'une couturière HUTUKAZI burundaise ( Photo : http://burundi-eco.com 2018 )

Burundi : Histoire d’une couturière HUTUKAZI burundaise ( Photo : http://burundi-eco.com 2018 )

BUJUMBURA, mercredi 6 juin 2018 – AGNEWS revient sur une rencontre faite en mars 2018 entre M. Bonaparte Sengabo, de Burundi-Eco avec la couturière Mme Nkurunziza Floriane.
La jeune dame de 26 ans Mme Nkurunziza Floriane exerce son métier de couturière depuis ses 10 ans : . « Passionnée par la couture depuis mon enfance, je faisais des croquis et des dessins des barbies habillées en robe dans mes cahiers et cela depuis mes 10 ans… Mes parents insistaient pour que je puisse abandonner car ils trouvaient toujours des croquis dans mes cahiers. Ce qui a un peu créé une mésentente et une incompréhension, mais j’ai gardé le courage de continuer mes inventions…Aussi mes amis ne me croyaient pas car avec cette tendance de considérer la couture comme un métier des gens au bord de la rue, j’ai eu du mal à construire la base de ma passion …D’abord je commençais à démonter les habits pour voir la manière dont ils sont cousus ou dont ils sont coupés, ensuite les recoudre à l’aide de mon aiguille et de mon fil. Chaque fois, je voyais que je m’en sortais bien et c’est ce qui m’a un peu motivé à continuer … J’ai cherché sur YouTube des tutoriels sur le montage des machines à coudre, cela m’a pris une semaine et petit à petit je commençais à apprendre comment utiliser la mienne. Mes parents voulaient que je cherche un professeur pour m’initier mais comme j’avais ce désir d’apprendre par moi-même, j’ai dit que je vais y arriver en solo … La première chose que j’ai réalisée est une housse pour coussin. Ce jour-là, mon mari ne m’a pas cru puisque lui-même la trouvait bien faite … Je m’achetais des tissus à bas prix et avec ma machine à coudre je parvenais à confectionner les habits pour enfants à partir de mes vieux croquis et dessins. Aussi, je pouvais coudre divers articles comme les moustiquaires pour bébés, des bavettes, des chapeaux, des flanelles en pyjama… Chaque fois que je partageais les photos de mes réalisations sur les réseaux sociaux et que mes amis les partageaient à leur tour, les gens se régalaient et me contactaient pour que je fasse des modèles pour leurs enfants. Je crois que c’est là où j’ai vraiment cru en mes potentialités … Le prix ( Smart Woman’s Month Award) est tombé à point nommé pour moi. Avec mon désir de former des stagiaires qui veulent se lancer dans la couture, je pourrai enfin m’offrir des machines supplémentaires pour eux et ainsi permettre aux autres jeunes de vivre leurs rêves à travers mon atelier ».

Au Burundi, la couturière Nkurunziza étant talentueuse est assez atypique et très courageuse …

Comprendre la Société des Barundi ( Patchwork : AGNEWS 2017 )

Comprendre la Société des Barundi ( Patchwork : AGNEWS 2017 )

Dans la Tradition des Barundi, Mme Nkurunziza Floriane, couturière, étant membre du métier des ARTISANTS COUTURIERS BARUNDI, fait parti de la CORPORATION DES METIERS BARUNDI ou DE LA PRODUCTION DES BARUNDI, appelé HUTU. On peut dire que Mme Nkurunziza Floriane, est HUTU(KAZI) chez les BARUNDI.

DAM, NY, AGNEWS, http://burundi-agnews.org, le mercredi 6 juin 2018

Facebook Comments