Burundi: Construction d’une école primaire sur la colline Gako

Le Président du parti CNDD-FDD, l’honorable Pascal Nyabenda  ( Photo : CNDD-FDD )
Le Président du parti CNDD-FDD, l’honorable Pascal Nyabenda ( Photo : CNDD-FDD )

Samedi 17 mai 2014, le député Pascal Nyabenda s’est joint à la population de sa commune natale, Mpanda en province de Bubanza dans les travaux communautaires de développement. Les habitants de la zone Musenyi, poussent aujourd’hui un cri d’ouf, car le calvaire est fini. Les écoliers devaient marcher plusieurs kilomètres pour aller à l’école. Et voilà, en fin, au mois de septembre prochain, une école primaire de six classes érigée sur la colline Gako ouvrira les portes. Les travaux qui y ont été effectués consistaient à mélanger le sable et le ciment pour paver ses salles de classe. Prenant la parole en tant qu’élu dans cette circonscription et président du parti CNDD-FDD, l’honorable Pascal Nyabenda a rappelé que depuis la présentation des 50 œuvres, le 01 juillet 2012, lors de la célébration du cinquantenaire de l’indépendance du Burundi, Son Excellence Pierre Nkurunziza président de la République du Burundi a recommandé à chaque commune d’avoir une œuvre à présenter le 01 juillet de chaque année et celle qui se distinguera sera primée. Les élus également doivent s’investir pour concrétiser leurs promesses.

[slideshow   numberposts=”15″ backgroundColor=”#FFFFFF”]

( Photo : facebook.com/cndd.fdd )

C’est grâce aux élus que la société de téléphonie mobile « Leo » a fait un don de tôles. Le député Pascal Nyabenda espère que d’autres organisations l’emboiteront le pas car, l’école n’a pas encore de portes et de fenêtres. La question du maintien de la paix et la sécurité surtout en cette période que le Burundi s’achemine vers les élections de 2015, doit être une préoccupation de tout un chacun. Les rumeurs et les mensonges que distillent certaines radios à longueur de journées dans le sinistre dessein de semer la panique et la division sont devenus monnaie courante. Et donc de ne pas se laisser faire, a laissé entendre l’ancien gouverneur de cette province avant de lancer une mise en garde sérieuse. « Personne n’a le droit de se faire justice, ni de substituer aux agents de l’ordre » A-t-il lancé. Seule la collaboration avec ces derniers est permise et conseillée. Tout individu soupçonné devra être dénoncé et les autorités habiletés sauront quoi faire”. Signalons que ces travaux ont vu la participation de plusieurs cadres et élus natifs de cette province, membres et non membres du parti CNDD-FDD car, cette école accueillera tout le monde sans exception aucune. Et c’est d’ailleurs pour cette raison que le député Pascal Nyabenda a tenu a préciser qu’il s’exprimait en tant qu’élu et non président du parti au pouvoir.

M. Jean Ikoraneza, Burundi-info.com, Bujumbura, le Dimanche 16 mai 2014

 

Facebook Comments