Burundi/Tanzanie: Rapatriement de 100 000 Bahutu Barundi d’ici décembre.

Share Button

M. Tim Clarke

Zone de Texte:   M. Tim Clarke D’ici fin décembre 2011, près de 100 000 Barundi vont être rapatriés au Burundi. Une délégation de l’Union Européenne accompagnée des ambassadeurs Stefan de Loecker et Tim Clarke viennent de se rendre à Kigoma (Tanzanie) afin d’inspecter la situation. Les Barundi à rapatrier se préparent et ce n’est pas facile… La plupart ont vécu dans ces camps dans la région de Kigoma depuis 1993.

En octobre 1993, S.E. Feu Ndadaye Melchior est assassiné par les militaires Bahima Barundi. Cela va provoquer un exode de près d’un million de Bahutu Barundi vers les pays limitrophes (RDC -ex Zaïre- ; Rwanda ; et Tanzanie). Beaucoup, parmi eux, craignaient une répétition du génocide de 1972 par le Régime Micombéro, qui avait fait en son temps 500 000 morts dont 800 000 réfugiés.

La délégation européenne accompagnée par des responsables du HCR – Haut Commissariat aux Réfugiés (ONU) – évaluent en ce moment leur rapatriement. “Il s’agit des 100 000 derniers réfugiés Barundi Bahutu … Tous ces faits témoignent du régime atroces qui était en place au Burundi ces dernières quatre décennies”, relate un des accompagnateurs de la délégation. “Heureusement pour les Barundi, ils ont un souffle maintenant”, termine l’accompagnateur.

En mai, une commission tripartite entre les gouvernements de Tanzanie et du Burundi, en collaboration avec le HCR, s’était mise d’accord pour fermer le camp de Mtabila (Kigoma) pour le 31 Décembre 2011. L’UE réitère son soutien ferme aux rapatriements volontaires et à l’intégration progressive des Barundi dans leur pays d’origine. Au gouvernement du Burundi, la mission de l’UE et le HCR va fournir toutes les conditions appropriées afin que la réintégration des rapatriés se fasse correctement.

La Tanzanie a décidé de donner la nationalité à 160 000 Bahutu Barundi qui s’étaient réfugiés depuis le génocide de 1972. Ces réfugiés Barundi naturalisés – Tanzaniens – sont attendus à déménager dans 16 régions sélectionnées de la Tanzanie. L’ambassadeur de l’UE, Tim Clarke a déclaré que son institution aidera les naturalisés dans leur processus de réinstallation…

DAM, NY, AGnews, le 6 août 2011.

Facebook Comments