Burundi : Le Sénat reçoit l’envoyé special de S.E. Yoweri Museveni.

Share Button
Mercredi 28 octobre 2015, M. Révérien Ndikuriyo, président du Sénat du Burundi, a reçu en audience M. Crispus Walter Kiyonga, Ministre ougandais de la Défense, envoyé du président de l’Ouganda, S.E. Yoweri Museveni. ( Photo: ppbdi.com )

Mercredi 28 octobre 2015, M. Révérien Ndikuriyo, président du Sénat du Burundi, a reçu en audience M. Crispus Walter Kiyonga, Ministre ougandais de la Défense, envoyé du président de l’Ouganda, S.E. Yoweri Museveni. ( Photo: ppbdi.com )

A Bujumbura, au Sénat,  ce mercredi 28 octobre 2015, M. Révérien Ndikuriyo, président du Sénat du Burundi, a reçu en audience M. Crispus Walter Kiyonga, Ministre ougandais de la Défense. Le ministre ougandais de la Défense est l’envoyé du président de l’Ouganda, S.E. Yoweri Museveni.

L’accès au Sénat du Burundi a été refusé à l’antipathique Rwandais, Secrétaire Général de l’East African Community (EAC),  M. Sezibera Richard, fortement détesté localement pour ses nombreuses tentatives de sabotage des bonnes relations existantes au sein des pays de l’EAC. Le Sénat  du Burundi a protesté contre l’attitude de l’individu “Ce SG de l’EAC ”  qui n’est pas à son premier essaie. Selon des personnes qui étaient sur place : “Il a voulu entrer dans la salle par force” et la sécurité du sénat le lui a empêché car il n’était pas invité. Pour les Barundi, M. Sezibera Richard est un espion à la solde de Kigali ( le Rwanda ), des USA, de la France et de la Belgique, qui ont tenté, sans réussite, entre avril et mai 2015 une Révolution de Couleur ou un changement de régime au Burundi. Actuellement ces mêmes pays, qui financent des actes terroristes au Burundi, essayent de faire réintégrer via le dialogue qu’ils appellent “inclusifs” – les putschistes malheureux du mercredi 13 mai 2015 – dans les institutions démocratiques burundaises, pour pouvoir garder une main nuisible assez proche du pouvoir.   Voici l’explication du Sénat du Burundi, concernant le comportement de M. Sezibera Richard :

bdi_burundi_senat_eac_a_2015bdi_burundi_senat_eac_b_2015
Le président du Sénat du Burundi a remercié  S.E. Yoweri Museveni car le dialogue précédent avait réussi à séduire M. Rwasa Agathon ( leader de la seconde force politique du Burundi ) qui a participé aux élections démocratiques de 2015. M. Rwasa Agathon et ses partisans participent aujourd’hui à la vie institutionnelle burundaise. M. Révérien Ndikuriyo a expliqué que son pays avait mis en place, par décret, en respectant l’esprit de l’Accord d’Arusha, une Commission nationale de dialogue inter-burundais  qui travaillera au Burundi et à l’extérieur du Burundi. Elle sera mobile.
M. Ndikuriyo a demandé à M. Crispus Walter Kiyonga, et à S.E. Yoweri Museveni,  de soutenir la justice burundaise qui souhaite l’arrestation de nombreux individus qui circulent aisément dans les pays voisins. Ces derniers sont impliqués dans le Coup d’Etat manqué du mercredi 13 mai 2015, et ils sont responsables actuellement des actes terroristes sur le sol burundais…

Il s’agissait d’un premier contact concernant la reprise du dialogue inter burundais en cours …

DAM,NY, AGNEWS, le jeudi 29 octobre 2015

Facebook Comments