Burundi: Le marché Est-Africain EAC véritable vecteur de changement sociaux.

 

{jcomments on}..imagesagnews_dorothy_Ooko_nokia_eac_c.png

DAM, NY, AGNEWS, le 8 février 2009. Au Burundi, le marché du mobile est en très bonne forme. Depuis janvier 2010, l’ouverture vers l’EAC – CEA est devenue plus qu’effective. L’East African Community EAC(ou CEA) est un ensemble économique, et politique qui regroupe le Burundi, le Kenya, Rwanda, Tanzanie et Ouganda avec une population de plus de 125 millions personnes, et un produit intérieur brut combiné de 60 milliards de dollars, qui représente une importante opportunité pour tous les investisseurs.

La signature du protocole d’ouverture du Marché Commun de l’EAC l’an dernier a été considérée par le monde des affaires comme le catalyseur de la croissance transfrontalière.

 

Dorothy Ooko, directrice de Nokia Communication Manager pour la région, est un bel exemple. Elle révèle que désormais la multinationale scandinave Nokia conçoit une stratégie marketing à un niveau régional (et de moins en mois nationale) : “… on joue sur tous les marchés et l’EAC-CEA apporte davantage d’opportunités pour nous …”

Au Burundi, l’accès à la “communication pour tous”, grâce à l’expansion du marché du mobile, qui s’est adapté aux bourses de tout en chacun, a permis un changement social intéressant. “Communiquer” est désormais accessible à un très grand nombre.

 

Facebook Comments