Burundi: Des quotas pour le recrutement du personnel dans l'EAC.

Les petits pays commencent à donner le ton dans l’EAC, cette ensemble économique et politique d’Afrique orientale regroupant le Burundi, le Rwanda, la Tanzanie, le Kenya, et l’Ouganda. L’EAC qui compte aujourd’hui près de  141,8 millions de citoyens …

Lors d’une rencontre qui  s’est  dernièrement au Zanzibar,  le Conseil sectoriel des ministres responsables des affaires de la planification de l’ Afrique orientale ( East African Community – EAC)   vient d’approuver un système de quotas pour le recrutement de personnel dans les organes et institutions EAC.

Cette approbation  met fin à une polémique  lancée par certains pays membres qui avaient remarqué que de nombreux postes clés  du secrétariat de l’EAC  étaient attribué automatiquement aux Kényans et aux Ougandais, laissant les citoyens d’autres Etats partenaires dans les rangs inférieurs.

Désormais cette injustice prend fin avec effet immédiat pour  tous les organes, institutions et projets de la Communauté EAC.

Les ministres , dont  l’Hon. Hafsa Mossi, ministre Rundi responsable des Affaires concernant l’EAC, ont examiné et adopté une formule proposée pour  son bon fonctionnement.

De plus, il a  été décidé que la Commission de recherche concernant les questions de santé dans l’EAC (East African Health Research Commission (EAHRC) )  s’installera  au Burundi.

Les ministres ont également mis à disposition  21 postes vacants qui avaient été gelés en attendant l’achèvement de la révision institutionnelle et a ordonné que le recrutement se fasse ainsi sur base du nouveau système de quotas.

DAM, NY,AGnews, le 1 novembre 2011.

 

 

Facebook Comments