Le Burundi dénonce le manque d'ETHIQUE de politiciens Belges et Européens ( Photo : ikiriho 2017 )

Le Burundi dénonce le manque d’ETHIQUE de politiciens Belges et Européens

Share Button
Le Burundi dénonce le manque d'ETHIQUE de politiciens Belges et Européens ( Photo : ikiriho 2017 )

Le Burundi dénonce le manque d’ETHIQUE de politiciens Belges et Européens( Photo: ikiriho 2017 )

Le Vice Président du Burundi s’entretient  – ETHIQUE POLITIQUE – avec le Belge M. Vervaeke Koen, Directeur Afrique de l’Union Européenne, en marge du 28ème Sommet de l’Union Africaine.

A Addis Abeba en Ethiopie, ce dimanche 29 janvier 2017, en marge du 28ème Sommet de l’Union Africaine,
S.E. Sindimwo Gaston, Vice Président du Burundi, s’est entretenu avec le Belge M. Vervaeke Koen, Directeur Afrique de l’Union Européenne, concernant les relations difficiles entre le Burundi et la Belgique qui sont au plus bas, quasi en phase terminale…

Les Barundi regrettent que certains politiciens Belges et Européens ( M. Louis Michel – MR – [ http://realisance.afrikblog.com/archives/2006/09/14/2678781.html ; ] ; Mme Isabelle Durant Ecolo; Mme  Marie Arena  PS ,  Mme Cecile Kyenge – Member of European Parliament (PD/S&D) – etc.  [ http://www.iwacu-burundi.org/debat-quelle-assistance-a-un-peuple-en-danger/ ou  https://www.youtube.com/watch?v=KyKb-m1Hgp8  ]) n’aient plus d’éthique. Ils profitent de leur statut de politiciens, conjugués avec leur consultance auprès de lobbies [ https://corporateeurope.org/power-lobbies/2016/11/commission-keeping-company-big-business ] couvrant de lugubres multinationales ( avec beaucoup de sang sur la main dans la Région des Grands Lacs Africains [ http://www.lalibre.be/actu/politique-belge/minerais-du-sang-louis-michel-devrait-etre-entendu-par-la-chambre-558276693570f340d732ee1d ] ) ayant des visés sans scrupule en Afrique [ https://panamapapers.icij.org/20160725-natural-resource-africa-offshore.html ], pour se faire rémunérer des services à des prix fous. Les journalistes belges et européens devraient un peu plus prendre ce type d’affaires en main car les victimes de ces comportements non ethiques sont  les citoyens AFRICAINS mais aussi les citoyens EUROPEENS. Les Affaires KUBLA [ http://www.levif.be/actualite/belgique/les-reseaux-africains-du-mr/article-normal-371221.html ] ,  PUBLIFIN en WALONIE [ http://www.levif.be/actualite/belgique/publifin-autopsie-d-un-systeme/article-normal-605497.html ] ou KAZAKHGATE [ https://fr.wikipedia.org/wiki/Kazakhgate ] ne sont que l’arbre qui cache la forêt !
La différence avec le Burundi ou une grande partie de pays africains, c’est que les politiciens africains ne sont pas encore rentrés dans la Globalisation. Ils sont majoritairement encore des politiciens nationaux, et non des consultants pour les PATRONS DE DAVOS [ http://www.investigaction.net/lequateur-et-son-combat-contre-limpunite-de-chevron/ ].

Depuis 2015, le Burundi souffre à cause des lobbys miniers Belges, Français, et Américains fâchés contre les autorités BARUNDI qui n’ont pas cédé à leurs exigences.  Ainsi le Burundi a été et est frappé :  1/ de la REVOLUTION DE COULEUR ( Changement de Régime ) avec une attaque médiatique sans précédent [ http://www.mirador-multinationales.be/analyses/textes-de-reference/article/multinationales-les-batailles-de-l-information  ou http://www.mirador-multinationales.be/IMG/pdf/passerelle_n14.pdf ]  dont le mercredi 13 mai 2015 un Coup d’Etat militaire manqué ; et – 2/  de la GUERRE HUMANITAIRE actuelle [ http://burundi-agnews.org/guerre-humanitaire/ ] dont les visés sont de faire condamner les politiciens élus Barundi à la CPI ainsi que les militaires ou policiers Barundi qui les défendent.

DAM, NY, AGNEWS, http://burundi-agnews.org, le lundi 30 janvier 2017

Facebook Comments