Burundi/sécurité: Députés européens et la résolution 2014/2833 -RSP- pour faire des dégâts

Share Button

EU_burundiDepuis la semaine dernière ( le  18 septembre 2014),  sur Youtube, l’on peut découvrir le débat de Parlementaires Européens discutant sur le Burundi en aboutissant à la Résolution (2014/2833(RSP)) [ http://burundi-agnews.org/wp-content/uploads/2014/09/Résolution-du-Parlement-européen-sur-le-Burundi.doc ] …
Cette résolution a de particuliers le fait qu’elle est tout a fait insensée comme tout le débat parlementaire que vous pouvez voir sur Youtube :

Aujourd’hui, dans la région et en Afrique en général, le Burundi est une démocratie et un état de droit reconnu comme tel, avec 3 élections démocratiques déjà organisées. Le Burundi est  devenu un modèle en matière des Droits de l’Homme car, contrairement à de nombreux autres contrées, ce pays dispose de chiffres statistiques relatant des faits et émet des rapports périodiques. Une Commission Nationale Indépendante des Droits de l’Homme  CNIDH  évalue annuellement le pays en cette matière.
Concernant la corruption généralisée évoquée dans la vidéo par de nombreux parlementaires européens ne maîtrisant apparemment pas leurs propos, le Burundi dispose d’une Brigade et une Cour Anti-Corruption efficaces avec des chiffres annuellement publiés. Aux alentours de 2020, le Burundi, avec son Office Burundaise des Recettes (OBR), compte disposer d’un budget en équilibre … Comment un pays si corrompu prendrait des dispositions de bonne gouvernance de  la sorte ?
Le gouvernement burundais a réagi ce week-end en demandant à ces députés européens  à se rendre au plus vite au Burundi, afin qu’ils puissent ne fut-ce que situer ce pays sur une carte. Le Burundi n’est pas le pays le plus pauvre du monde au regard des chiffres accessibles sur le site de la Banque Mondiale ou de la Banque Africaine de Développement !
L’affaire Pierre Claver Mbonimpa souvent cité sur cette vidéo est en ce moment en cours dans les Tribunaux du Burundi. Ce n’est pas à l’Exécutif ni au Législatif burundais, dans un état de Droit,  de prendre des décisions concernant le Judiciaire.  Or, c’est ce que demande ces Parlementaires Européens ! Pour rappel, l’Union Européenne soutient depuis plusieurs années l’appareil judiciaire au Burundi. La majorité des magistrats du Burundi ont été formés en Europe. Pourquoi eux ( les magistrats burundais) seraient-ils moins compétents que leurs anciens camarades sur les mêmes bancs d’écoles ?
Ces Parlementaires Européens sur cette vidéo youtube font un amalgame dangereux, accusant le Burundi,  pour la sécurité de la Région des Grands Lacs entre les propos de M. Pierre Claver Mbonimpa ( en justice au Burundi en ce moment) et ceux du Bureau des Nations-Unis au Burundi BNUB  au mois d’avril dernier qui n’ont jamais été prouvées ( le Burundi attend toujours les preuves que le BNUB doit fournir sur ses accusations graves portées à son encontre ) ! Cette amalgame véhiculée est suivie de très près par les instances sécuritaires burundaise, congolaise et rwandaise.  Il y a quelques jours un site congolais basé en Europe titré : “Grands Lacs : La RDC et Burundi se préparent à attaquer le Rwanda ? ” [ http://afrique.kongotimes.info/afrique/afrique_centrale/8166-grands-lacs-rdc-burundi-preparent-attaquer-rwanda-nouvelle-guerre-dans-region.html ]
Plus grave encore, la station RFI  s’est mis à faire une enquête pour contredire les autorités burundaise, congolaise, et l’ONU ( la MONUSCO ): “Qui sont ces hommes armés, en uniforme burundais, dans l’est du Congo? ( par Sonia Rolley )”[ http://www.rfi.fr/afrique/20140912-burundi-est-congo-hommes-armes-imbonerakure-kamerhe/ ]
Et enfin pour terminer, des cadavres emballés dans des sacs en plastique ( le modus operandi est important) se sont retrouvé dans le lac Rweru ( partagé par le Burundi et  le Rwanda ) en vue de provoquer une tension important entre  le Rwanda et le Burundi.  Mais, peine perdue, leur relation semble inébranlable ! Apparemment il ne s’agirait ni de Burundais ni de Rwandais !
Bref, qui sont ces gens ou pays qui souhaitent  que le Burundi, la RDC, et le Rwanda se fassent la guerre, à quelques mois des élections au Burundi, puis en RDC Congo, et pour finir au Rwanda ?

M. Pascal Nyabenda,  Président du Parti CNDD-FDD, première formation politique du Burundi qui elle  aussi est accusé à travers cette résolution,  parle  de –  déclaration du Parlement Européen contenant de fausses accusations –  .
Du coté des autorités burundaises , ce matin, à l’issue de ce week-end,  on se pose beaucoup de questions  : A quoi sert le Représentant de l’Union Européenne au Burundi et dans les Grands Lacs ? Au regard de ce que dit, dans cette vidéo, l’ancien ministre des affaires étrangères belges  M. Louis Michel ( Député MR, Belge – Les Libéraux – et grand ami  de l’ancien Dictateur Pierre Buyoya, tristement connu pour : – les massacres de NTEGA MARANGARA en 1998; –  la guerre civile du Burundi de 1993 à 2003 commencée avec l’assassinat du 1er Président démocratiquement élu – Feu Ndadayeles millions de  réfugies Barundi en errance dans la Région  et  les camps de concentration au Burundi de 1996 à 2001  ).
Des consultations du Ministère des Affaires Étrangères burundais et des Ambassadeurs de Belgique, de France et de l’Union Européenne sont d’ores et déjà  envisagées dans l’urgence.
Ce type d’accusations gratuites de ces parlementaires Européens, à travers cette résolution, coûtent énormément  au Burundi à quelques mois des élections de 2015. Une  lettre de protestation à  la Commission Européenne – pour non maîtrise de leur dossier –  vis  à vis de ces Parlementaires Européens ( cette vidéo à l’appui)  est sur la table du gouvernement burundais…

DAM, NY, AGNEWS, le lundi 22 septembre 2014

Facebook Comments