Burundi/ONU: L’Ambassadeur Shingiro répond au sbire des USA – Ban Ki Moon –

Share Button
M. Albert SHINGIRO, Ambassadeur Représentant Permanent du Burundi auprès des Nations Unies

M. Albert SHINGIRO, Ambassadeur Représentant Permanent du Burundi auprès des Nations Unies

 Au Burundi,  les Communales et les Législatives auront bien lieu ce Lundi 29 juin 2015 comme prévue.

A New-York, ce vendredi 26 juin  2015, M. Albert Shingiro,l’Ambassadeur du Burundi à l’ONU,  a expliqué au Conseil de Sécurité pourquoi le Calendrier Electorale au Burundi serait préservé après 2 reports consécutives. Ce lundi 29 juin 2015, les Barundi sont appelés à aller aux urnes pour élire leurs administrateurs communaux et leurs députés.

L’Ambassadeur Shingiro répondait à un Communiqué du Secrétaire Générale M. Ban Ki Moon sorti cette semaine qui disait : “Le secrétaire général de l’Onu est profondément préoccupé par le climat politique et sécuritaire au Burundi et demande aux autorités du pays de reporter les élections afin de créer un environnement propice à la tenue d’élections inclusives, pacifiques et transparentes”.

Le problème est que l’appréciation de M. Ban Ki Moon sur la situation sécuritaire et sociopolitique burundaise est fausse :

Au niveau sécuritaire, le Burundi est en paix partout dans le pays selon le rapport du Conseil National de Sécurité. Des cas de lanceurs de grenades pour terroriser la population, en vue de l’empêcher à aller aux élections, sont toutefois dénoncés.
Entre 30 000 et 40 000 réfugiés Burundais “à cause des Rumeurs Radio” sur les 100 000 du mois de mai 2015 sont déjà rentrés et le mouvement s’accentue.
Au niveau politique 10 organisations sur 16 concourant pour les élections 2015 sont prêts pour les scrutins de lundi [ http://burundi-agnews.org/sports-and-games/?p=18909 ].
L’argumentaire principale de l’Ambassadeur Shingiro, à Ban Ki Moon,  est d’ordre constitutionnel. Il s’agit d’éviter le vide institutionnel.

Voici le discours de M. Albert Shingiro,l’Ambassadeur du Burundi à l’ONU, de ce vendredi 26 juin  2015  :  https://www.youtube.com/watch?v=s3qa1-AR3ZU

Le Burundi à l’ONU a dénoncé publiquement  2 plans de déstabilisation ( Révolution de Couleur cas 1 : Burkina Faso ; cas 2: Côte d’Ivoire ) qui avaient été appliqués et sont appliqués encore au Burundi par des pays qui se disent partenaires des Barundi ( sans les citer : USA, FRANCE, et BELGIQUE ) en vue d’empêcher à tout pris les élections démocratiques de 2015.
L’idée de reporter les élections a pour ambition de pousser à l’illégalité constitutionnelle, puis à une Transition où les USA (la France, et la Belgique ) pourraient dès lors placer leurs Hommes ( membres de cette opposition radicale qui s’agite ces derniers mois  – Le Réseau de l’ancien Dictateur burundais Hima Pierre BUYOYA ) sans devoir passer par les urnes, en contournant le Peuple burundais.

DAM, NY,AGNEWS, le samedi 27 juin 2015

Facebook Comments