Burundi: Un retour réussi en Eretz-Urundi avec Nkurunziza et le PAM.

Share Button
 
Réunion d'habitants dans un village intégré au Burundi (rnw.nl)
 
"Nkurunziza", signifie en Kirundi, "bonne nouvelle" … Voici  un exemple d'une intégration des rapatriers Barundi venus de Tanzanie presque réussi grâce à la coordination entre le gouvernement Nkurunziza  du Burundi et le Programme Alimentaire Mondiale (PAM) dans un village rural intégré …
 
Elysé  Mbonye  est un enfant de réfugiés barundi qui ont fui le génocide des Bahutu Barundi ( Batutsi et Baganwa compris) en 1972  commis par le régime dictatorial des Bahima burundais dont le Président Dictateur sanguinaire Michel Micombero. 
 
Au Burundi, Elysé  et d'autres rapatriers  (199 ménages) sont  hébergés dans un village rural intégré dans le sud du pays  mis  en place par le gouvernement Nkurunziza ( nom du très populaire président actuel  du Burundi )  où  ils ont pu commencer une nouvelle vie à partir de zéro.  L'Etat du Burundi travaille dans ces villages avec le Programme Alimentaire Mondial PAM depuis quelques années. 
Là, dans le village, aujourd'hui ces ménages  bénéficient d'une parcelle de terrain pour cultiver des aliments… Cela ressemble un peu aux Kibboutz lorsque de jeunes familles juives, heureuses et toute en espérance, retrouvées  enfin leur Eretz-Israël (terre d'Israël) …  Elysé et ses compères vivent un peu près ces mêmes sentiments …   Mais avant d'en arriver là,  le gouvernement du Burundi et le PAM avaient élaboré un programme de survie quotidienne. Ce programme semble avoir très bien marché …
Elysé a actuellement  un salaire occasionnel avec un travail. Avec son argent, il a acheté une vache, deux chèvres, quelques poules et puis un taureau qu'il loue auprès des autres voisins qui eux ont des vaches (pour notamment procréer).
 
Depuis fin 2003,  grâce à la victoire du CNDD-FDD ( c'est à dire celle des enfants de l'ancien royaume millénaire africain de l'Urundi ) après une décennie de guerre civile burundaise ( 1993-2003 ),  Elysé Mbonye et les autres rapatriers  ont pu rentrer  enfin  chez eux  dans leur cher pays natal. C'était écrit quelque part comme une promesse … 
La Dictature des Bahima burundais ( Micombero, Bagaza, et  Buyoya ) a fait près de 4.5 Millions de victimes parmi les Bahutu Barundi en 40 ans de pouvoir, dont  environ  2 Millions de réfugiers.
 
DAM, NY, AGnews, le 26 mai 2012.
Facebook Comments