Burundi: L’Union Africaine ne recrute que des Bahima.

C'est le fameux site en ligne – Le Témoin-Nyabusorongo – (1) qui l'annonce : "La Représentation de l’Union Africaine au Burundi recrute son personnel local sur base ethnique" ou plus précisemment sur base clanique (2,3,6).  Il s'agit d'une enquête qui a été menée par les journalistes M. Fabien NDIMURWIMO et M. Serge KITURIRWA du Témoin-Nyabusorongo.  Après avoir révélé  le même phénomène et les mêmes pratiques  auprès des ONG, cette fois-ci, il s'agit de l'institution africaine de l'UA.    Voici l'article du Témoin-Nyabusorongo :
 
La Représentation de l’Union Africaine au Burundi recrute son personnel local sur base ethnique
 
Bujumbura, le 08 juillet 2012 (Le Témoin-Nyabusrongo). -Fidèle à ses principes, le Témoin-Nyabusorongo a promis à ses nombreux fidèles d’enquêter systématiquement sur les modes de recrutement du personnel des Organisations Non Gouvernementales et organisations internationales basées au Burundi. Aujourd’hui c’est le tour de la représentation de l’Union Africaine (UA) au Burundi et le résultat de nos investigations est on ne peut plus troublant.
 
Tenez-vous bien! Sur onze membres du personnel local de la Représentation de l’Union Africaine au Burundi, dix sont issus de l’ethnie Tutsi (4), et un seul provient de l’ethnie Hutu (5). Ce qui est choquant encore, c’est que ce seul Hutu est le moins gradé de la hiérarchie du personnel local et occuperait les fonctions de ménagère. D’une source fiable qui a requit l’anonymat, nous apprenons que aussi ce hutu qui gravite encore autour d’un noyau tutsi de la Représentation de l’Union Africaine au Burundi est menacé de licenciement si ce n’est pas déjà fait au moment où nous mettons cette révélation sous presse.
 
Cette situation est inacceptable dans la mesure où l’Union Africaine fonctionne sur base des cotisations (quottes parts) des Etats Membres de cette organisation continentale, dont le Burundi est membre. Ce qui revient à dire que tous les Burundais toutes les ethnies confondues, sont des contribuables au budget ordinaire de l’Union Africaine. La composition ethnique étant ce qu’elle est au Burundi, il est hors de tout doute que les hutu sont les plus nombreux à cotiser pour payer ce personnel dont ils sont injustement exclus. Cette injustice sociale est difficile à digérer et doit être corrigée dans les meilleurs délais.
 
Le tableau ci-dessous met en relief cette injustice sociale notoire dont sont victimes les candidats hutus lors des recrutements du personnel local de l’Union Africaine au Burundi.  
 

#

Nom et Prénom                

Fonction

Ethnie

1

Amédée

Protocole

Tutsi

2

Gateretse Catherine

Secrétaire du Reprsentant

Tutsi

3

Ndayizeye Rose

Secrétaire Administratif et financier

Tutsi

4

Munezero Yvette

Adjoint Finance

Tutsi

5

Mpfunyigago Cyprien

Technicien

Tutsi

6

Nisubire Siméon

Planton

Tutsi

7

Nshimirimana Daphrose

Planton – Nettoyage

Tutsi

8

Marcel Ntwatwa

Chauffeur du Représentant

Ougandais

9

Ntabangira Jean Marie

Chauffeur

Tutsi

10

Muhirwe Espérance

Entretien ménager

Tutsi

11

Baricako Bernard

Cuisinier

Hutu

NB:    Tutsi ici signifie Hima ( ou Bahima au pluriel) . Il s'agit du clan des ex-Présidents de la Dictature féroce du Burundi (Micombero, Bagaza, Buyoya) qui a fait plus de 4,5 Millions de Victimes de 1966 à 2003, parmi les Bahutu Barundi. Le conflit burundais oppose les Bahima aux Bahutu barundi.

————————————————————————————————————

enlightened Notes :
 
(2) -Les grandes dates de l'Histoire des Barundi, et du Royaume de l'URUNDI ,  [ http://www.burundi-agnews.org/histoire_du_burundi.htm ]
 
DAM, NY, AGNEWS, le 9 juillet 2012
Facebook Comments