Burundi: Les nouvelles opportunités BRICS

Le Burundi et le 5e sommet des BRICS (Brésil, Russie, Inde, Chine, Afrique du Sud)  tenu à Durban du 26 au 27 mars 2013

Le Burundi et le 5e sommet des BRICS (Brésil, Russie, Inde, Chine, Afrique du Sud) tenu à Durban du 26 au 27 mars 2013

A Bujumbura, en ce début de semaine, les ambassadeurs de Chine, de Russie, et d’Afrique du Sud résidant au Burundi ont tenu à informer sur les résolutions du 5e sommet des BRICS (Brésil, Russie, Inde, Chine, Afrique du Sud)  tenu à Durban du 26 au 27 mars 2013  et son impact directe pour le Burundi…

Un accord a été trouvé, entre les pays du BRICS,  pour mettre en place de nouveaux domaines de coopération… Mais aussi, il a été décidé de créer une banque de développement (équivalent de la Banque Mondiale), un fond de réserve (une sorte de FMI), un secrétariat virtuel des BRICS, un conseil des affaires;  et un conseil des think tank (favorables aux BRICS).
Une conférence de presse pour évoquer les débats du Sommet des BRICS de Durban concernant les problèmes actuels du monde global et les réponses aux questions de développement qu’apporte les pays membres des BRICS.

La création du Brics en 2006 était une réponse Globale à la nouvelle gouvernance mondiale. Le BRICS se positionne comme une alternative aux institutions des BRETTONS WOOD , surtout, pour les pays en voie de dévelopement comme le Burundi.

DAM, NY, AGNEWS, le 2 Avril 2013

Facebook Comments