GLOBALISATION,GEOPOLITIQUE, DEFENSE, ECONOMIE, SANTE, SECURITE – Les cas de paludisme en augmentation de 30% depuis début 2019BUJUMBURA, Mercredi 24 avril 2019 – Dans le cadre des Politiques Etrangère, de Défense et de Globalisation, et Intérieure, notamment Économique, de la Sécurité et de la Santé des Barundi, Mme NTIRANYIBAGIRA Jeanne D’arc, Directrice Générale du Programme National de Lutte contre le Paludisme au Ministère burundais de la Santé publique, a informé que les cas de paludisme ont augmenté de 30% depuis le début de l’an 2019, en atelier en vue de la 12ème journée mondiale de lutte contre le paludisme célébré les 25 avril de chaque année.

Le Paludisme ou la Malaria est la première cause de mortalité au Burundi. Le Bureau des Nations unies pour la Coordination des Affaires humanitaires – OCHA Burundi – vient d’annoncer que “Au moins 1.9 million de personnes ont été touchées par le paludisme depuis le début de l’année 2019 au Burundi, soit une de 37% de cas par rapport à la même période en 2018“.

Les Barundi ne comprennent pas comment cette maladie – Le Paludisme – qui n’existent plus dans de nombreux pays dans le monde persiste au Burundi. Les soupçons persistent envers la Politique nationale de la Santé des Barundi qui semble manipulée, à travers des pions Barundi ( des lobbyistes parmi les Médecins et les Pharmaciens Barundi ), au service des puissances économiques étrangères ( Multinationales ), via l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS).
La persistance du Paludisme en Afrique est un des grands arguments employé par les acteurs des guerres géopolitiques, menant des Guerres Humanitaires, pour nuire à des états en Afrique, et à leurs images.

DAM, NY, AGNEWS, http://burundi-agnews.org, Jeudi 25 Avril 2019

Facebook Comments