Burundi: L'ambassadeur néerlandais pointe du doigt certains média burundais

Share Button
Ambassadeur des Pays-Bas au Burundi, Jolke Oppewal  ( Photo : Iwacu-burundi.org )

Ambassadeur des Pays-Bas au Burundi, Jolke Oppewal ( Photo : Iwacu-burundi.org )

A Bujumbura, ce vendredi 25 avril 2014, lors de la célébration de la première fête du Roi Néerlandais – SAR  Willem-Alexander – sur le territoire burundais, l’ambassade du Royaume des Pays-Bas au Burundi, M. Jolke Oppewal,  s’est montré déçu de la manière dont les média burundais se comportent dans ce pays.

—————————————–

L’ambassadeur néerlandais Oppewal a appelé les médias à jouer leur rôle de consolidation de la paix et de la démocratie, et non celui de destructeur … Par exemple, il est revenu sur l’affaire du représentant du Bureau des Nations Unis au Burundi  BNUB qui a mis à mal l’image du Burundi dans le monde ces derniers jours. Il a dit : «  J’ai lu plusieurs articles qui disent que les Nations unies lient les allégations de distributions d’armes aux Imbonerakure à la menace d’un génocide. C’est un lien qui apparaît dans les médias, mais qui est introuvable dans l’information des Nations unies. »
Pour lui, le vrai défi qui attend les médias du Burundi,  c’est  de pouvoir lutter contre une telle analyse inexacte, qui peut facilement contribuer à la méfiance.
Les Pays-Bas  viennent de lancer un programme d’appui aux médias afin d’aider l’espace médiatique dans ce pays d’être plus équilibré. Au Burundi, 90% de l’espace médiatique est aux mains des enfants et de l’élite de l’ancienne dictature des Bahima burundais (Micombero,Bagaza, et Buyoya) qui ont conduit la destinée du pays pendant 40 ans.  Les régimes Bahima successifs ce sont plus de 4,5 Millions de victimes Barundi : Le Génocide des Bahutu Barundi.  Nombreux sont les journalistes Bahima burundais qui ethnicisent les média, et ne cessent de répandre de manière quotidienne -une image négative- du Burundi, en signe de regret car depuis 2005 le pays s’est orienté vers la Démocratie et revenu sous le contrôle des enfants de l’ancien Royaume millénaire du Burundi Ingoma y’Uburundi.
DAM,NY,AGNEWS, le 29 avril 2014

Facebook Comments