l'Hon. Nduwimana Edouard, Ombudsman du Burundi, a reçu Mme Sylvie Massiere, Sous-directrice de l'Afrique orientale au ministère français des Affaires étrangères, accompagnée de S.E. M. Laurent DELAHOUSSE, ambassadeur de FRANCE au Burundi ( Photo : ikiriho 2017 )

Burundi : La diplomatie française rencontre l’Ombudsman burundais

Share Button
l'Hon. Nduwimana Edouard, Ombudsman du Burundi, a reçu Mme Sylvie Massiere, Sous-directrice de l'Afrique orientale au ministère français des Affaires étrangères, accompagnée de S.E. M. Laurent DELAHOUSSE, ambassadeur de FRANCE au Burundi ( Photo : ikiriho 2017 )

Hon. Nduwimana Edouard, Ombudsman du Burundi,  Mme Sylvie Massiere, Sous-directrice de l’Afrique orientale au ministère français des Affaires étrangères, et  S.E. M. Laurent DELAHOUSSE, Ambassadeur de FRANCE au Burundi ( Photo : ikiriho 2017 )

La diplomatie française en Afrique orientale rencontre l’Ombudsman burundais

A Bujumbura, ce mardi 7 mars 2017, l’Hon. Nduwimana Edouard, Ombudsman du Burundi, a reçu Mme Sylvie Massiere, Sous-directrice de l’Afrique orientale au ministère français des Affaires étrangères,  accompagnée de S.E. M. Laurent DELAHOUSSE, ambassadeur de FRANCE au Burundi, pour évoquer la situation politique burundaise, notamment le dialogue interburundais externe avec Mzee MKAPA  ( Dialogue dont l’ambition première est de ramener dans les institutions burundaises les putschistes du mercredi 13 mai 2015 )…
A l’issue de cette rencontre, l’Hon. Nduwimana a annoncé que “l’Ambassade de France au Burundi a indiqué qu’elle va intéresser les investisseurs français à venir dans notre pays”.

Depuis 2015, la relation entre le Burundi et la France n’est pas rose … A cause de la REVOLUTION DE COULEUR DE 2015 AU BURUNDI ( TENTATIVE DE CHANGEMENT DE REGIME, SOLDEE PAR L’ECHEC DU COUP D’ETAT MILITAIRE DU MERCREDI 13 MAI 2015  ) que la FRANCE, avec la BELGIQUE, les USA D’OBAMA, et le RWANDA, avaient organisé en vue de ramener au pouvoir au Burundi, le réseau civil et militaire de l’ancien dictateur HIMA Burundais BUYOYA Pierre. Jusqu’aujourd’hui, au Conseil de Sécurité de l’ONU, c’est la FRANCE qui continue de poser des problèmes au Burundi.

DAM, NY, AGNEWS, http://burundi-agnews.org, le jeudi 9 mars 2017

Facebook Comments