Burundi: Des arrestations de jeunes boursiers en Inde

Share Button

bdi_burundi_etudiant_inde_2013Samedi dernier,   à Jalabar-Penjab, ville située au Nord de l’Inde, 21 étudiants congolais (RDC Congo), boursiers, dont 3 étudiantes, ont été arrêtés et incarcérés par la police de cette contrée.  Et quand est il des étudiants Barundi en Inde ?  

Les étudiants boursiers Barundi éprouvent eux-aussi quelques problèmes d’intégrations un fois arrivée en Inde. Il s’agit d’un problème sociologique sérieux !    Si bien que dans l’entourage des autorités burundaises, on pense de plus en plus à une sorte de préparation – briefing – aux coutumes et à la culture indienne pour les futurs candidat(es) boursiers en partance pour l’Inde…

Les 21 boursiers Congolais arrêtés ce week end en Inde  sont accusés par la police indienne d’avoir violé des Indiennes et profané des dieux indiens.
Fin mai, 4 jeunes étudiants et ressortissants Burundais  étaient arrêtés par la police et accusés d’avoir causé le désordre un samedi soir (le 25 mai 2013) tard la nuit. Ils étaient en « état d’ébriété, et ont créé un chahut sur la route de la Brigade ici le samedi soir, et ont été par la suite arrêtés par la police d’Ashok Nagar », racontait un journal indien The Hindu. Ces jeunes boursiers Barundi sont des étudiants en sciences informatiques du Collège T. John arrivés en Inde en 2011.
Pour ne pas aller trop loin, il faut se rappeler du jeune burundais qui avait été battu par des jeunes indiens, il y a plus d’une année et demie. Le malheureux  Yannick Nihangaza était resté  dans le comma pendant près de 9 mois avant de retrouver connaissance, il y a quelques mois seulement …
Certes il y a une part de la faute qui revient à ces chers adolescents. Mais ils sont jeunes et par définition il peut leur arriver ce genre de comportement.   La responsabilité est à voir ailleurs …

L’Etat Indien, comme le Burundi et la RDC Congo, devraient se concerter lors de la sélection des candidats boursiers et leur faire une sorte de séances où l’on découvre la culture indienne et les préceptes à respecter une fois arrivé en Inde, surtout dans des régions connus pour être spécifiques. Le jeune candidat boursier devra, par la suite,  signer une sorte de contrat morale pour dire qu’il accepte, ou non, de se rendre en Inde. En cas de refus, une autre proposition devrait lui être faite, si possible.

DAM, NY, AGNEWS, le 19 juin 2013

Facebook Comments