Burundi / Chine : Les lettres de créance de S.E. Li Changlin ( Photo : ABP 2017 )

Burundi / Chine : Les lettres de créance de S.E. Li Changlin

Share Button
Burundi / Chine : Les lettres de créance de S.E. Li Changlin ( Photo : ABP 2017 )

Burundi / Chine : Les lettres de créance de S.E. Li Changlin ( Photo : ABP 2017 )

GÉOPOLITIQUE, DIPLOMATIE, SECURITE, GRANDS LACS AFRICAINS – Le Burundi et le Chine renforcent leur coopération bilatérale.

A Bujumbura, ce vendredi 22 septembre 2017, S.E. NKURUNZIZA Pierre, le très populaire Président africain du Burundi [ http://burundi-agnews.org/tdc/ ou http://burundi-agnews.org/inaugurations/ ] a reçu en audience, S.E. Li Changlin le nouvel ambassadeur extraordinaire et plénipotentiaire de la République populaire de Chine au Burundi, venu lui présenter ses lettres de créance.

Le Burundi apprécie la coopération bilatérale Sino-Burundaise qui couvrent : les infrastructures, l’agriculture, la valorisation des ressources humaines, la santé, l’éducation… S.E. Li Changlin a promis de la consolider, de l’intensifier, et de la diversifier.

Le Burundi, pays des Grands Lacs Africains, subit ,depuis 2015, les conséquences d’une GUERRE GEOPOLITIQUE féroce entre les multinationales occidentales ( appartenant aux anciennes familles de colons BELGES et FRANCAIS, souvent expatriées aux USA, au CANADA, en ISRAEL etc. ) et la Chine. L’enjeu qui dérange les occidentaux, c’est le projet économique et commerciale ambitieux en Afrique des  – nouvelles routes de la soie chinoise – qui démarre dès 2020. La Chine y a investi des centaines Milliards d’USD. Les multinationales occidentales tentent de mettre les bâtons dans les roues de ce projet, en essayant de créer en Afrique des foyers  de tension et d’insécurité, en y plaçant leurs pions.

Les Barundi sont victimes de cette situation … Le paradoxe ! L’esclavage et la Colonisation sont des crimes contre l’Humanité. Les familles d’esclavagistes et de colons ( aujourd’hui patrons de multinationales ) n’ont jamais été jugés par la justice internationale. Ainsi, en manipulant les instances internationales, ces familles arrivent aujourd’hui, à travers des GUERRES HUMANITAIRES à faire condamner de CRIMES CONTRE L’HUMANITE  les filles et les fils des victimes de leurs parents ESCLAVAGISTES ou COLONS…

DAM, NY, AGNEWS, http://burundi-agnews.org, le lundi 25 septembre 2017

Facebook Comments