Burundi : Un producteur de film porno, Burundo Suédois, arrété à Bujumbura ( Photo : ikiriho 2018 )

Burundi : Un producteur de Porno, Burundo Suédois, arrêté à Bujumbura

Burundi : Un producteur de film porno, Burundo Suédois, arrété à Bujumbura ( Photo : ikiriho 2018 )

Burundi : Un producteur de film porno, Burundo Suédois, arrété à Bujumbura ( Photo : ikiriho 2018 )

DIASPORA, JUSTICE, SECURITE, SOCIETE – Un Burundo-Suédois, producteur de Porno, a été arrêté à Bujumbura en pleine production…

Bujumbura, Mardi 13 mars 2018 – M. Ntwari Fabrice Robinson, surnommé Mitterand, un citoyen Burundais originaire de Ngagara vivant en Suède, a été arrêté par la police nationale du Burundi (PNB), entrain de produire des films pornographiques où intervenaient comme actrice plusieurs filles burundaises, dont des mineures.  Cinq vidéo, déjà diffusés, ont été saisies.

La SOCIETE des BARUNDI ( Photo : AGNEWS 2017 )

La SOCIETE des BARUNDI ( Photo : AGNEWS 2017 )

La Corporation de Production des Barundi, appelé HUTU, ne connaît pas, parmi les siens, ce métier – PRODUCTEUR DE FILM PORNO -, qui est très répandu en occident. Pour cause, il n’existe pas de loi sur la production de film porno chez les Barundi. Aucun TUTSI parmi les Barundi ne s’occupe de la gestion juste de ce type production et aucun Savant Chercheur – parmi les Bapfumu -( expert ) de ce métier n’existe au Burundi ( Peut être M. Mitterrand ). Selon les Bapfumu législateurs Barundi, tous les métiers des Barundi ( HUTU ) doivent obéir aux enseignements de Kiranga / Ryangombe, donc à l’ORDRE d’IMANA ( créateur de l’Univers). C’est à dire aux Lois de la NATURE, de l’UNIVERS. Est ce que -PRODUCTEUR DE FILM PORNO – obéit aux lois de l’UNIVERS ? L’institution des Bahanuzi Barundi ( rassemblant  tous les Bapfumu : Savants Chercheurs ; Ba – TWA; législateurs;  les ritualistes ou prêtres  ) à travers la loi burundaise, range ce métier dans la catégorie « atteinte aux bonnes mœurs », soit on est plutôt au niveau du DESORDRE, que de l’ORDRE …

L' ORGANISATION des BARUNDI ( Photo : AGNEWS 2017 )

L’ ORGANISATION des BARUNDI ( Photo : AGNEWS 2017 )

Au Burundi, judiciairement, M. Ntwari risque, selon les Code Pénal burundais,une amende maximum de 100.000 BIF ( soit environ 170 USD ). Toutefois si il est prouvé que M. Ntwari Fabrice Robinson a violé des mineurs d’âges lors de ses tournages, la sanction pourra aller jusqu’à 25 à 30 ans de prison. La prison à perpétuité pourra être aussi prononcée à son encontre si, porteur d’une maladie sexuellement transmissible, il l’a transmise lors d’un viol sur une mineure de moins de 12 ans.

DAM, NY, AGNEWS, http://burundi-agnews.org, le jeudi 15 mars 2018

Facebook Comments