Burundi : Joseph Butore donne 3 Tambours - Ingoma - à la diaspora de Saint Petersburg ( Photo : 2ème Vice Présidence du Burundi )

Burundi : Joseph Butore donne 4 Tambours – Ingoma – à la diaspora de Saint Petersburg

Share Button
Burundi : Joseph Butore donne 3 Tambours - Ingoma - à la diaspora de Saint Petersburg ( Photo : 2ème Vice Présidence du Burundi )

Burundi : Joseph Butore donne 3 Tambours – Ingoma – à la diaspora de Saint Petersburg ( Photo : 2ème Vice Présidence du Burundi )

A Saint Petersburg, en Russie,  S.E. Joseph Butore, vice président en charge de l’économie du Burundi, a offert  4 Tambours du Burundi – Ingoma – à la communauté burundaise de cette localité.

Burundi : Joseph Butore donne 3 Tambours - Ingoma - à la diaspora de Saint Petersburg ( Photo : 2ème Vice Présidence du Burundi )

Burundi : Joseph Butore donne 3 Tambours – Ingoma – à la diaspora de Saint Petersburg ( Photo : 2ème Vice Présidence du Burundi )

Désormais, la diaspora burundaise en Russie  peut commencer à faire  la promotion du Burundi grâce à ces Tambours …
Aujourd’hui le Tambour -Ingoma – est un folklore, enregistré à l’Unesco comme patrimoine immatériel. Mais dans la tradition des Barundi, ces Tambours ont pour mission de faire pénétrer des vibrations positives en Russie.
C’est à dire de faire connaître aux Russes qui sont les Barundi  d’aujourd’hui, d’hier, et de demain. On dit que les fréquences vibratoires des Barundi vont s’entre-pénétrer avec celles des Russes.

Au Burundi, selon les anciens, en tout cas les Bahanuzi ( les prophètes ) [*] d’autrefois, le Tambour – Ingoma -, symbole de la spiritualité des Barundi, est capable de transmettre soit des vibrations avec des fréquences positifs ou négatives à travers tout l’univers. Le Tambour – Ingoma – est un des outils permettant de créer  l’ Univers  qu’ “Imana”  Dieu  a  légué aux Barundi.
Ces dernières années, les fréquences positives tentent de sortir du – Tambour du Burundi – comme d’antan sous le Royaume millénaire Africain  – Ingoma Y’Uburundi –  mais elles sont empêchées. Elles ne sortent pas bien à cause des symboles -trop lourds- que portent encore le pays et les Tambours des Barundi.
Notamment le drapeau du Burundi, qui, avec ses 3 étoiles,  est un des symboles de la domination Hima burundais ( Micombero, Bagaza, Buyoya ) chez les Barundi, ne plaît pas aux ancêtres.  Ces mauvaises vibrations empêchent la communication  correcte intergénérationnelle ( entre descendant actuel , ancêtre, et futur progéniture )

[*] Institution sous le Royaume millénaire des Barundi ( Ingoma Y’Uburundi ) disparu en 1925 [ Histoire du Burundi – http://burundi-agnews.org/histoire_du_burundi.htm ], avec l’assassinat de Kanyarufunso Runyota par les colons Belges. Kanyarufunso Runyota était le Simon Kibamgu des Barundi.

DAM, NY, AGNEWS, le lundi 20 juin 2016

Facebook Comments