Collectif des Survivants et Victimes du Génocide des Hutus avant et après 1972 au Burundi - ( Photo : genocidehutu1972.net )

Burundi : 44ème anniversaire du Génocide contre les HUTU burundais

Share Button
Dr Amédée Nkeshimana, Coordinateur International ai du - Collectif des Survivants et Victimes du Génocide des Hutus avant et après 1972 au Burundi - ( Photo : genocidehutu1972.net )

Dr Amédée Nkeshimana, Coordinateur International ai du – Collectif des Survivants et Victimes du Génocide des Hutus avant et après 1972 au Burundi – ( Photo : genocidehutu1972.net )

Depuis Bruxelles, en ce début du mois d’avril 2016,  Dr Amédée Nkeshimana, Coordinateur International ai du  – Collectif des Survivants et Victimes du Génocide des Hutus avant et après 1972 au Burundi – a invité, en ce mois d’avril 2016,  les Barundi du monde entier à  se rappeler ensemble  du Génocide qui a commencé le samedi 29 avril 1972.

En Belgique, les Barundi pourront le faire le samedi 30 avril 2016. Voici les invitations et le programme :
invitation_pour_le_44eme_anniversaire_du_genocide_au_burundi_30_04_16Voici en intégralité ce qu’explique Dr Amédée Nkeshimana sur [ http://www.genocidehutu1972.net/accueil/article/invitation-commemoration-du ] :

==============

Collectif des Survivants et Victimes du Génocide des Hutus avant et après 1972 au Burundi - ( Photo : genocidehutu1972.net )

Collectif des Survivants et Victimes du Génocide des Hutus avant et après 1972 au Burundi – ( Photo : genocidehutu1972.net )

Commémoration du génocide hutu de 1972
Malgré toutes les vicissitudes, nous l’avons fait, nous continuons cette oeuvre de “briser le silence” contre cette horreur.
Nous avons définitivement tout ce qu’il faut pour demander que le Génocide contre les Hutus du Burundi soit enfin reconnu par les Nations Unies.
Nous construirons un “Mémorial” afin de sortir les nôtres de l’indignité des fosses communes dans lesquelles ils ont été jetés.
Le 44 ème anniversaire n’a pas pu coïncider avec la 3è Conférence Internationale à Bujumbura comme annoncé à l’issue de la 2è tenue à New York en mai 2015 (avec le soutien indéfectible de chacun d’entre vous) ; ceci en raison des soubresauts de la politique politicienne prévalant depuis un an dans notre mère patrie.
J’invite tout le monde à s’apprêter à participer à la Commémoration en 2017, du 45è anniversaire du Génocide à Bujumbura qui coïncidera avec la 3è Conférence Internationale, au cours de laquelle nous poserons la première pierre pour la construction du Mémorial.
J’invite nos membres et sympathisants de s’organiser partout où ils sont pour commémorer au cours de ce mois le 44è anniversaire selon les moyens à leur disposition.
Amitiés et salutations fraternelles à tous
Dr Amédée Nkeshimana
Coordinateur International ai
==============

Au Burundi, la société civile burundaise se mobilise depuis quelques années pour qu’une loi nationale sur le Génocide de 1972 puissent voir le jour de la part des Parlementaires Barundi, afin de permettre aux familles des victimes de commencer d’entrevoir le début de leur deuil et surtout empêcher le révisionnisme historique qui continue à avoir lieu …

En effet, les données étatiques ( notamment  du Ministère de la solidarité concernant les réfugiés rentrées, du Ministère de la Fonction publique avec les victimes qui seraient aujourd’hui pensionnés, et de la Commission Nationale Terres et Autres Biens CNTB sur les nombreux dossiers de spoliations de richesses ) permettent d’affirmer factuellement l’état de fait du Génocide Régicide que les Barundi ont subi de la part des régimes HIMA burundais ( Micombero, Bagaza, et Buyoya ) depuis 1965 à 2005. On parle de plus de 4,5 Millions de victimes Barundi … C’est à dire :  1) Le Génocide du Burundi : http://www.burundi-agnews.org/genocide.htm ; 2) Les Camps de Concentration du Burundi : http://www.burundi-agnews.org/ccburundi.htm ; 3) La guerre civile du Burundi de 1993 à 2003 : http://www.burundi-agnews.org/guerre_civile_du_Burundi_1993_2003.htm  ; 4) Le Génocide de 1996 d’Est-Zaïre (Actuel RDC) : http://burundi-agnews.org/genocide_1996.htm ; et 5) Les Réfugiés du Burundi – 40 ans de vie  : http://www.burundi-agnews.org/agnews_refugees.htm.

1972 a été particulier car le Génocide a emporté avec lui le jeune mwami (roi)  Ntare V -Feu Charles Ndizeye et entre 300 000 et 500 000 morts.  Voici le témoignage d’une maman Rwandaise Mme Rose Karambizi, vivant au Canada, épouse de Feu Martin Ndayahoze assassiné  en avril-mai 1972 au Burundi :  https://www.youtube.com/watch?v=ugYpX9PQQcA

De nombreuses familles Barundi, issues des clans prestigieux de la monarchie millénaire burundaise -Ingoma y’Uburundi-, victimes du Génocide de 1972, avaient accueilli les victimes rwandaises de 1959 qui avaient fui la fin de la Monarchie rwandaise de la dynastie Banyiginya. Ces familles de notables Barundi ( des clans prestigieux de notables Barundi classifiés par le mot péjoratif HUTU  par les Belges cfr – liste de M. Eugène SIMONS Administrateur territorial, 1944 – http://bdiagnews.com/agnews_les_clans_burundais.jpg   ), dont la plupart ont été assassinés entre 1965 et 1972,  avaient épousé notamment des Banyiginyakasi ( des femmes de la descendance royale rwandaise ) ou des Begakasi ( le clan des Bega est  le clan du père de l’actuel Président Rwandais Paul Kagame ).

DAM, NY, AGNEWS, le lundi 11 avril 2016

Facebook Comments