Burundi : Kabatesi , styliste traditionaliste, parle de la rareté des Ficus ( Photo : Bujumburanews )

Burundi : Kabatesi , styliste traditionaliste, parle de la rareté des Ficus

Share Button
Burundi : Kabatesi , styliste traditionaliste, parle de la rareté des Ficus ( Photo : ABP 2017 )

Burundi : Kabatesi , styliste traditionaliste, parle de la rareté des Ficus ( Photo : ABP 2017 )

ECONOMIE, ECOLOGIE, CULTURE – Mme Kabatesi Annick, styliste traditionaliste burundaise, parle de la rareté et la disparition des Ficus dans le paysage burundais.

Burundi : Kabatesi , styliste traditionaliste, parle de la rareté des Ficus ( Photo : Bujumburanews )

Burundi : Kabatesi , styliste traditionaliste, parle de la rareté des Ficus ( Photo : Bujumburanews )

A Bujumbura, samedi 11 novembre 2017, Mme Kabatesi Annick, styliste burundaise, patronne de l’entreprise – Umurundikazi Fashion -, se confiant aux journalistes, s’est dite préoccupé par la disparition progressive des arbres Ficus dans le paysage burundais.

Burundi : Kabatesi , styliste traditionaliste, parle de la rareté des Ficus ( Photo : UBMnews )

Burundi : Kabatesi , styliste traditionaliste, parle de la rareté des Ficus ( Photo : UBMnews )

Pourtant, dit elle, ce n’est pas difficile de faire réapparaître ces arbres, car 1 seul plant de ficus donne facilement 500 boutures à planter pendant la saison de pluie.

Burundi : Kabatesi , styliste traditionaliste, parle de la rareté des Ficus ( Photo : Bujumburanews )

Burundi : Kabatesi , styliste traditionaliste, parle de la rareté des Ficus ( Photo : Bujumburanews )

Mme Kabatesi Annicke a décidé de prendre en main la protection et la multiplication de ces arbres , qui sont aussi la matière première de son entreprise – Umurundikazi Fashion -, qui fabrique des habits traditionnels à partir des écorces de ficus (Umumanda).

[ Source : https://vimeo.com/185923064 ]

Au Burundi, Mme Kabatesi Annicke fait parti d’une des 4 CORPORATIONS TRADITIONNELLES DE LA SOCIETE DES BARUNDI : LA CORPORATION DE PRODUCTION DES BARUNDI ( HUTU ), pilier de la SOCIETE et de l’ECONOMIE BURUNDAISE,  reprenant tous les métiers qui produisent pour l’ETAT ( Agriculteurs, éleveurs, chasseurs, commerçants, entrepreneurs, pécheurs, et artisans [ forgerons, tisserands, potiers, orfèvres, sculpteurs, stylistes  etc.] ).

DAM, NY, AGNEWS, http://burundi-agnews.org, le mardi 21 novembre 2017

Facebook Comments