En bref, ce 7 Janvier 2006 : L'UPRONA & son réseau de la société civile

Share Button

{jcomments on}AGNEWS DAM, NY, 7/01/2006 Il y a de cela quelques jours, l'UPRONA réorganisait ses structures à travers le pays en nommant ses équipes locaux au travers des différentes provinces. Cette semaine, ce parti n'hésite pas à faire découvrir une facette de sa nouvelle politique. Elle transparaît au travers de ce que l'on pourrait appeler son réseau civile. En voici quelques exemples pris dans l'actualité :

 

– KIRIMBA fait un reportage sur le PALIPEHUTU pour nous dire que ce dernier au départ avait un pensée pacifique. Il termine par un interview à NAÏROBIE avec Pasteur HABIMANA afin qu'il s'exprime.

– RPA : Le PALIPEHUTU-FNL à GARA a blessé deux militaires.

– La ligue ITEKA révèle le SCOOP de la semaine: le RWANDA a envahi une colline Burundaise à NGOZI.

– La Radio BONESHA renchérie dans cette vague "anti-Rwandaise" surprenante en annonçant à la Radio que de nombreuses collines à CIBITOKE seraient dans les mains de Chefs de colline et de chargés d'identification Rwandais.

Selon cette radio toujours, près de 7000 à 8000 Rwandais vivent actuellement au Burundi, en dehors des 2000 réfugiés arrivés en décembre 2005.

– Selon Jean-Marie VIANNEY KAVUMBAGU (Président de la ligue ITEKA), lors d'un interview à MISNA , il apparaît que la "Paix est possible au Burundi". Ce qui laisse à penser que le Burundi est encore en guerre.

En conclusion, on découvre un "nouvel" UPRONA aux allures de grand "nationaliste" protégeant le pays contre des effroyables étrangers RWANDAIS ANTI RWANDAIS -. Et en même temps, il devient un allié inconditionnel du PALIPEHUTU-FNL. Attention pas n'importe lequel, l'"originel" c'est à dire celui de RWASA. D'ailleurs, le FNL-PALIPEHUTU (originel) aurait blessé deux militaires à GARA. D'une manière subtile, il répète à qui veut l'entendre que le Burundi est toujours en guerre …

Cette toile d'araignée que tisse l'UPRONA NOUVEAU au travers de toute cette société civile qui est sous son contrôle montre la nouvelle stratégie de combat politique que ce dernier a adopté.

Facebook Comments