Burundi: 2013, l’Etat et son ministre diplomate Laurent Kavakure

Share Button

bdi_burundi_kavakureSelon le bilan d’AGnews (Africa Generation News), pour la période de janvier 2013 à septembre 2013,   l’Etat du Burundi demeure le premier acteur de la société burundaise. La Burundi s’est distingué ces derniers mois sur la scène internationale par une diplomatie active …  La recette du diplomate Kavakure Laurent, Ministre des Relations Extérieures et de la Coopération Internationale du Burundi, c’est de mettre en avant les images : –  du très populaire président africain du Burundi, S.E. Nkurunziza Pierre (le travailleur); et  des forces de sécurité burundaise ( l’armée FDN  & la police PNB) en opération humanitaire dans le monde.

En cette année 2013,  les acteurs de la société burundaise sont: l’État, les partis politiques, la société civile (dont les média locaux), la Diaspora, et de plus en plus les acteurs “globaux” ( ONG, Humanitaires, Média multinationales, ONU, BNUB, FMI, Banques Mondiales, OMC, BAD etc).
L’État du Burundi s’est le plus distingué depuis le début de l’année 2013 comme acteur sociétal principal. C’est à dire l’État montre bel et bien qu’il est au commande.

Contrairement à de nombreux pays dans le monde, au Burundi, on a  des institutions, un gouvernement,un Parlement Bicaméral qui fonctionnent.
Le gouvernement, par exemple, organise un certain nombre de Conseil des Ministres ( présidés par la Présidence -Président- ou- Vice Président) chaque mois. On y analyse, annonce et décide des actions ( ou projets)  à entreprendre. Périodiquement, il y a des Retraites Gouvernementales sur l’évaluation de la politique et des institutions nationales. Afin d’assurer la continuité, il y a  des évaluations du travail des ministères, soit par la Présidence, ce sont des Rapports trimestriels et Semestriels des actions réalisées au sein d’un Ministère; où encore par le Parlement, les Ministres et les Vice-Présidents sont questionnés sur les actions et leurs efficacités.
Le Parlement Bicaméral burundais ( Assemblée Nationale et Sénat ) est de plus en plus performant depuis 2005.  Les parlementaires Barundi sont formés de manières permanentes. Ils sont avant tout des -législateurs-  mais sous l’influence de la Présidence, les députés et les sénateurs du Burundi font de nombreuses descentes sur le terrain afin d’être aux côtés de leurs électeurs -les citoyens de leurs localités propres-. Les Parlementaires effectuent beaucoup de –Travaux de Développement Communautaires- TDC  dans le fief où ils ont été élus.
Ce sont ces particularités qui font que depuis quelques années le Burundi est de mieux en mieux gouverner.
Cette “machine” étatique, dont on vient de décrire brièvement quelques particularités, encadre tout le programme de développement du pays, très cher au très populaire président africain du Burundi, S.E. Nkurunziza Pierre. La politique de développement du Burundi a comme support le Cadre Stratégique de Lutte contre la Pauvreté, seconde génération, (CSLP II), qui s’inspire de la Vision-Burundi 2025.
Le message du Président Burundais a ses citoyens est : « Dans le cadre du renforcement du CSLP II, nous poursuivons les travaux de développement communautaires en construisant des écoles, des centres de santé, des hôpitaux, des villages, des infrastructures hydre-électriques, des routes, des stades, des bureaux pour administratifs etc. ».  Voilà l’ambiance au Burundi  …

Pour la période de janvier 2013 à septembre 2013, un homme a fait la différence au Burundi. L’amb. Laurent Kavakure, Ministre des Relations Extérieures et de la Coopération Internationale du Burundi, depuis l’année dernière, a entrepris un travail important de restructuration de ce ministère. On a formé de nouveaux jeunes diplomates Barundi et nommé de nouveaux ambassadeurs à des endroits clés du monde.
Le résultat est que depuis janvier de cette année 2013 le Burundi a bénéficié d’une diplomatie renforcée avec beaucoup de voyages (ciblés) du Président et des Vice Présidents (France, Japon,Iran, USA, Angleterre, Belgique, Inde, au sommet du Forum de Coopération d’Amérique du Sud et d’Afrique(ASA)  etc. ) pour positionner le Burundi à l’échelle de ce Monde qui est devenu globale.  L’amb. Laurent Kavakure, Ministre des Relations Extérieures et de la Coopération Internationale du Burundi est celui qui a apporté un plus en cette année 2013.   Le Burundi est engagé dans la gestion de résolutions de nombreuses crises  en : –  RDC Congo ; Mali ; Centrafrique ; et Somalie. Il est présent aussi en Haïti, en Côte d’Ivoire, et au Soudan. Aujourd’hui, l’armée burundaise  (Force de Défense Nationale FDN) et la Police Nationale Burundaise (PNB)  aident  à la prévention des conflits dans le Monde, et à l’humanitaire (au sein de l’Union Africaine ou de l’ONU)

A l’époque de la Monarchie millénaire burundaise -Ingoma Y’Uburundi-, sous la dernière dynastie celle des Baganwa,  il y avait 2 périodes distinctes: celle d’un mwami (roi) porteur du nom “NTARE” où la population Rundi  était mobilisée pour la guerre consistant à faire de nouvelles conquêtes territoriales; puis celle d’un mwami “Mwezi” où la population se mettait au travail…
La diplomatie burundaise a réussi à mettre en avant ces 2 facettes : – Au service de la Paix dans le Monde ,  cette valeur forte de la culture des Barundi – le Guerrier- ( La petite anecdote est que,au 19ème siècle pendant la colonisation africaine,  l’armée burundaise, du Mwami (roi) Mwezi Gisabo, avait battu , dans un premier temps, l’armée allemande du Keiser Guillaume… ) ;  et de l’autre,  l’image d’un Peuple -travailleur-  S.E. Nkurunziza Pierre et les Travaux de Développement Communautaire (TDC).

Le Burundi ( pays voisin de la géante RDC Congo ), grâce à sa gouvernance qui se professionnalise, et cette diplomatie active, est  de plus en plus apprécié à travers  le Monde. Cela contribue  fortement à  soutenir le budget de  l’Etat qui dépend en parti de l’aide extérieure.

DAM, NY, AGNEWS, le 7 novembre 2013

————————————————–

Voici, pour se faire une idée, de l’action de l’état du Burundi de janvier 2013 à septembre 2013 ( tiré du bilan d’AGnews – Africa Generation News) :

Janvier 2013 :

On retiendra l’incendie qui a ravagé le Marché Central de Bujumbura (désastre socio-économique) et le 20e sommet de l’Union africaine (UA) à Addis-Abeba où le très populaire président africain du Burundi, S.E. Pierre Nkurunziza, accompagné de son ministre des Relations extérieures et de la Coopération internationale, l’amb. Laurent Kavakure, annonce que le Burundi enverra des troupes au Mali en appui à l’intervention militaire (Française) menée dans le cadre de la Mission internationale de soutien au Mali (MISMA).

Février 2013 :

– Le Chef d’Etat Burundais, S.E. Nkurunziza Pierre à Yamoussoukro (Côte d’Ivoire), au 42eme sommet ordinaire de la Communauté Economique des Etats de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO). Il vient proposer des troupes Barundi pour la Mission internationale de soutien au Mali (MISMA).
– Les parlementaires et les membres du gouvernement participent aux TDC pour la construction de classes dans les écoles. Il s’agit de pouvoir rendre possible les débuts de l’Ecole fondamentale prévue pour la rentrée de septembre 2013.
– Le Burundi reçoit la Session interministérielle des ministres des affaires étrangères des pays de la Conférence Internationale sur la Région des Grands Lacs , CIRGL , on y parle de la futur adhésion du Sud-Soudan et  de la résolution de conflits  en RDC Congo  et en République Centrafricaine.
– La nomination de 2 cadres FDN (Force de Défense Nationale) sur proposition du Ministre de la Défense Nationale et des Anciens Combattants,le Général Major Pontien Gaciyubwenge :-  le Chef d’Etat-Major Interarmes Adjoint à l’Etat Major Général : Général de Brigade Audace NDUWUMUNSI, SS 0096 de la matricule ; et  –  le Chef d’Etat-Major Logistiques à l’Etat Major Général : Général de Brigade Etienne NTAKIRUTIMANA, SS 0031 de la matricule.
– Le président du Burundi, S.E. Nkurunziza,  recevant à Bujumbura, en audience M. Jeffrey Feltman, sous secrétaire général de l’Onu chargé du département des affaires politiques, plaide pour une solution régionale à la crise en RDC. Il propose une implication régionale plus accrue, à côté de l’Onu ( MONUSCO) pour résoudre le conflit à l’est de la République démocratique du Congo (RDC) qui l’oppose à la rébellion armée du M23.
– Mission de visite effectuée par des Parlementaires burundais au contingent burundais de l’AMISOM en Somalie.
– La signature  de financement entre l’Union Européenne et le Gouvernement du Burundi concernant une convention de financement et d’un protocole d’accord pour mettre en œuvre le Cadre Stratégique de Croissance et de Lutte contre la Pauvreté, deuxième génération (CSLP II).

Mars 2013 :

– La nomination de nombreux cadres de la direction de la Police National Burundaise (PNB).
– Le Burundi participe au 9ème conclave sur le projet de partenariat Inde-Afrique -pour la coopération sud-sud.
– Le Représentant Spécial de l’Union Africaine UA  auprès de l’AMISOM, le Tchadien – l’Ambassadeur Mahamat Saleh Annadif –  reçu en audience par le Chef de l’Etat burundais, S.E. Pierre Nkurunziza.  Bujumbura, la capitale Burundaise, abrite un atelier de sensibilisation sur l’AMISOM. Le Chef de l’Etat Major Général, le Gén. Major Prime Niyongabo a présenté sur vidéo la ligne de front de l’AMISOM et la vie à Mogadiscio.
– Le Japon donne un financement de 1,5 Millions USD et l’Allemagne 3 Millions d’EUR …          – Burundi : Nkurunziza à Paris – Jeune Afrique

Avril 2013 :

– Remise du rapport d’activités du premier trimestre réalisées par le Ministère des téléCommunications, de l’information, de la Communication.
– Le Ministre des Relations Extérieures et de la Coopération Internationale en visite de travail au Brésil en vue de renforcer les relations d’amitié et de coopération entre le Brésil et le Burundi.
– Le Président du Burundi, SE Pierre Nkurunziza, au 11ème sommet extraordinaire des Chefs d’Etat des pays de la Communauté Est-Africaine (EAC) à Arusha en Tanzanie, concernant  le protocole de l’union monétaire.  Lors de ce sommet,  M. Liboire Nkurunziza deviendra juge  de la Cour d’Appel de justice de l’EAC.
– Lancement de la Commission Nationale de Protection Sociale
– En visite à Téhéran (Iran), reçu par Ses Excellences Mahmoud Ahmadinejad et Ayatollah Sayid Ali Khamenei,  le président du Burundi, S.E. Nkurunziza s’exprimera sur le programme nucléaire  : « Il est impératif d’envisager l’utilisation de l’énergie nucléaire à des fins pacifiques, pour des objectifs civils et non militaires ».
– Visite du  Premier Ministre Somalien M. Abdi Farah Shirdon Said  venu avec un message du Président de Somalie, S.E. Hassan Sheick Mohamoud.
– Le Burundi participe aux cérémonies d’investiture du nouveau Président du Kenya, S.E. Uhuru Kenyatta.
– Séminaire parlementaire sur la décentralisation et le transfert de certaines compétences de l’Etat vers les communes.

Mai 2013 :

– Mission de travail parlementaire  en Azerbaïdjan et au Royaume de Bahreïn pour la 10ème Conférence du Réseau Parlementaire sur la Banque Mondiale et le Fonds Monétaire International.
– Seminaire-Atelier de propositions d’amendements du code électoral à Kayanza
– Participation à 2 sommets sur la Somalie à Londres en Angleterre et à Yokohama au Japon.
– A Kirundo, au nord du pays, le Président du Burundi, S.E.  Nkurunziza Pierre, reçoit en audience l’envoyée spéciale de l’Onu pour la région des grands lacs, Mme Mary Robinson.  Elle est venue solliciter la contribution du Burundi dans la stabilisation de la République démocratique du Congo (RDC).  Le Burundi a promis de mettre au service des Nations Unis son aéroport international pour servir de transit aux dispositifs de sécurisation de la RDC. Des officiers burundais pourraient aussi servir à  la formation des unités congolaises FARDC.
Mme Mary Robinson est parti encouragée par l’engagement du président Nkurunziza « à contribuer dans la résolution des conflits dans la région et dans le monde ».
– Nomination du Conseiller chargé des Questions Diplomatiques au Service National de Renseignement : l’Ambassadeur Salvator NTACOBAMAZE.
– Participation de S.E. Nkurunziza Pierre, Président du Burundi,  à d’Addis-Abeba, capitale d’Éthiopie, à la 21ème session ordinaire, au 50ème anniversaire de l’Union Africaine, et à un mini-sommet sur la région Grands Lacs concernant la crise à l’Est de la République démocratique du Congo (RDC) sous la houlette du Secrétaire Général de l’Onu, M. Ban Ki-moon.
S.E. le Président Nkurunziza a rencontré M. Ban Ki-moon, Secrétaire Général de l’ONU. “Le Secrétaire Général de l’ONU a félicité le Burundi dans ses efforts et appuis multiples à stabiliser les pays en situation de conflit”. Le Secrétaire Général de l’Onu s’est engagé fermement à soutenir le processus électoral de 2015 au Burundi.« Nous sommes très encouragés par la contribution du Burundi dans les opérations de maintien de la paix et de la sécurité au monde »évoquant la présence des soldats burundais en Somalie et l’intervention prochaine au Mali.
Les 2 hautes personnalités se sont convenu que : Le Burundi n’interviendra pas directement sur terrain en RDC pour aider à stabiliser de l’Est de la République démocratique du Congo (RDC). Le Burundi fournira  des moyens logistiques, entre autres l’aéroport international de Bujumbura qui pourrait « servir de transit, non seulement pour le matériel mais aussi pour les troupes ». Le Burundi a sollicité des Nations Unis un appui particulier dans la réhabilitation l’aéroport.
– Conférence de presse, du Ministre Laurent KAVAKURE,sur le Rapport trimestriel des réalisations du Ministère des Relations Extérieures et de la Coopération Internationale.
– Rencontre des Ministres des Affaires Etrangères/ Relations Extérieures de la Communauté Economique des Pays des Grands Lacs CEPGL à Bujumbura concernant le secteur énergétique régional à l’horizon 2030.

Juin 2013 :

– Le président du Burundi a participé à Yokohama au sommet Japon-Afrique à la 5è conférence internationale sur le développement, la paix et la stabilité de l’Afrique dénommée TICAD V.Le Japon prévoit d’engager 32 Milliards USD  constitués des aides publiques et privées au profit de l’Afrique, pour une période de 5 ans, dont 13,7 Milliards USD  seront consacrés à l’aide publique au développement. Le Burundi a été choisi par l’organisation Afrijapan comme étant un pays modèle de développement communautaire en Afrique. S.E. Nkurunziza Pierre a décroché le trophée  de « Leader du Développement Communautaire Africain 2008-2013 » au sommet Afrique-Japon à Yokohama
– Le Fonds d’Investissement Communal (FONIC)  félicité pour son implication concrète dans le développement des communes burundaises.
– Mission de travail à Washington DC (USA), en vue d’appuyer les engagements pris à la conférence de Genève (octobre 2012) par les partenaires au développement du Burundi dont le Cadre stratégique de croissance et de lutte contre la pauvreté, deuxième génération (CSLPII). Entretien particulier, avec des responsables du gouvernement américain ; des représentants de la Banque Mondiale, du Fonds Monétaire International, et de la Société Financière Internationale.
– Visite de travail d’une délégation russe, conduite par M. Daniil Shukhman, Chef de cabinet Adjoint du Vice-Premier Ministre du Gouvernement Fédéral Russe . La Russie vient montrer son soutien sans faille de manière multiformes aux travaux de développement au Burundi.
« La Russie est un pays qui entretient de bonnes relations diplomatiques avec le Burundi », dixit M. Daniil Shukhman.
– Visite du directeur pour la Corne de l’Afrique, l’Afrique orientale et australe, Océan Indien et Coordinateur principal pour la région des Grands Lacs, auprès du  Haut Représentant de l’Union Européenne pour les affaires étrangères, M. Koen Vervaeke. Il vient annoncer l’engagement de son institution à augmenter sa contribution au développement du Burundi.
– Présentation de lettres de créances au Président du Burundi, S.E. Pierre Nkurunziza de 6  nouveaux ambassadeurs extraordinaires et plénipotentiaires  venant du : Ghana, Pologne, Serbie, Brésil, Corée du Sud et Indonésie.
– Visite de travail au Koweït dans le cadre du renforcement des relations d’amitié et de coopération
– Participation à Londres à la Conférence Internationale de Haut niveau sur la Nutrition, organisée conjointement par le Gouvernement du Royaume-Uni et du Brésil ainsi que la Fondation CIFF(Children’s Investment Fund Foundation).
– Présentation des bilans des réalisations de ce premier semestre de l’année 2013 des  Ministère des téléCommunications, de l’information, de la Communication ; Ministère du Développement Communal ; et Ministère de la Sécurité Publique.

Juillet 2013 :

– Présentation du rapport annuel d’activités de la CNIDH pour l’an 2012 /  La Commission Nationale Indépendante des Droits de l’Homme : la situation des droits de l’homme s’est nettement améliorée au cours de l’année 2012
–  Rapport sur le projet de loi portant fixation du Budget général révisé de la République du Burundi pour l’exercice 2013
–  Mission de travail à Bruxelles :  L’union européenne promet de doubler les appuis accordés au Burundi dans le cadre du 11ème FED –
–  La première conférence sectorielle (CSLP II) sur les secteurs : les infrastructures des Technologies de l’Information et de la Communication (TIC) et de Transport ; le développement du secteur privé, le commerce et le tourisme ; l’emploi ; le genre ; l’éducation ; l’eau et assainissement.
– Publication des grandes réalisations du Gouvernement du Burundi en matière de gouvernance socio-économique, quatrième édition
– Visite de l’Honorable Lord Jack McConnell, Président du Groupe Parlementaire Tripartite en charge de la Région d’Afrique des Grands Lacs au Parlement Britannique.
– Visite d’Etat au Burundi, de S.E.Monsieur Denis Sassou N’GUESSO, Président de la République du Congo : « Nous sommes venu au Burundi pour discuter et échanger sur nos expériences en vue de voir dans quelle mesure nous pouvons coopérer … Nous devons discuter également de nos problèmes bilatéraux et multilatéraux comme la paix, la sécurité et le développement afin que, dans la mesure du possible, nous puissions dégager un consensus », a dit le Chef de l’Etat congolais
– Le Burundi va envoyer 450 militaires en Centrafrique (au sein de la force de maintien de la paix en République Centrafricaine) et 425 au Mali – Mission de Soutien au MALI(MISMA) .
– Nomination de la Secrétaire Général à la Cour Suprême : Madame Agnès BANGIRICENGE
– Visite de Mona Omar, envoyée spéciale du président égyptien (issu du putch militaire contre le Président démocratiquement élu S.E. Morsi), pour solliciter le soutien du Burundi suite à sa suspension à l’Union africaine (UA).
– Participation au Forum Economique Oural-Afrique, à EKATERINBOURG, Russie.
– Discours au Conseil de sécurité des Nations Unies, du ministre burundais des relations extérieures et de la coopération internationale, Ambassadeur Laurent Kavakure, à l’occasion du débat ministériel sur la situation sécuritaire en RDC et dans la région des grands lacs.
– Bilan semestriel du Ministère de la Défense et des anciens combattants [1. Participation à Mashariki Salam” qui signifie “l’Afrique de l’Est paisible”, en Ouganda  concernant  la Force en Attente de l’Afrique de l’Est ou East African Standby Forces.  2. Participation à une réunion du Comité Technique Spécialisé sur la Défense, la Sécurité et la Sûreté, à Addis-Abeba]
– Etat de lieu sur la mise en œuvre de la politique de tolérance zéro à la corruption au Burundi par le Ministre à la Présidence chargé de la Bonne Gouvernance et de la Privatisation, M. Issa NGENDAKUMANA
– Rapport de monitoring des média burundais du  Conseil National de la Communication (CNC) :  Une liberté de la presse excessive où  l’information déséquilibrée, exagérée,et non pluraliste  domine encore …

Août 2013 :

– Rapport du Gouvernement sur l’évaluation de la mise en œuvre du plan d’action du Gouvernement pour le premier semestre 2013 ( par le  Vice-Président de la République, Térence Sinunguruza )
– Présentation de l’exécution du plan d’actions du Gouvernement dans les domaines socio-économiques au premier semestre
( par le Vice-Président de la République du Burundi, S.E  Gervais Rufyikiri)
– Présentation du Ministre des Finances et de la Planification du Développement Economique, Honorable Tabu Abdallah Manirakiza, à l’Assemblée Nationale du document d’orientation budgétaire pour la période 2014-2016
– Participation à Nairobi au 6ème Sommet Extraordinaire des Chefs d’Etat et de Gouvernement sur la situation sécuritaire de la RDC et de la Région ( organisé par la Conférence Internationale sur la Région des Grands-Lacs (CIRGL) )

Septembre 2013 :

– Visite de l’envoyé spécial du Président américain Barack Obama pour la région des Grands Lacs, Feingold Russ.
– Visite du ministre belge de la coopération au développement, M. Jean Pascal Labill
– Visite du Directeur Général de la Banque arabe pour le développement économique en Afrique, BADEA,  M.  Abdelaziz Khelef. La BADEA permettrait « de régler un bon nombre de problèmes liés aux infrastructures ».

(  Plus de détails sur l’action de l’Etat du Burundi  de janvier 2013 à septembre 2013  )

DAM, NY, AGNEWS, le 7 novembre 2013

Facebook Comments