BURUNDI – DIPLOMATIE (juil-sept 2007) : Une diplomatie burundaise trop timide !

Share Button


AGNEWS  DAM, – NY – , 11/11/2007

Fig.1


Fig.2


Fig.3


La diplomatie burundaise semble être en baisse de régime entre les mois de juillet  et  de septembre 2007. Mais il n’y a apparemment pas d’inquiétudes à avoir car l’année dernière (en 2006)  ce désistement était déjà présent. Il s’agit certainement d’une habitude liée à la période estivale occidentale (temps de vacances). Mais le Monde tourne !
Le tableau (FIG.3), relatant l’Afrique en marche   dans le nouveau monde de plus en plus globalisé, montre
les voies nouvelles de plus en plus  données à la DIPLOMATIE burundaise…  Elle doit s’ouvrir vers des alternatives diplomatiques !Ousttt  la France et la petite Belgique !    La voie du choix des échanges économiques SUD-SUD, ou dirigée  vers les pays émergents (CHINE – INDE), n’est plus de l’UTOPIE !   Or la diplomatie burundaise semble encore être trop timide.  Pourtant la place géopolitique burundaise aux yeux du monde vaut de l’or !   La RDC, voisine du Burundi,  exporte annuellement, en chiffre d’affaires, pour   l’équivalent de 900 Milliards d’US  Dollars. L’image d’un Burundi tremplin économique vers une RDC immensément riche est à exploiter !     Par exemple,  la Chine vient d’octroyer à la RDC, 5 milliards d’ US dollars, pour  la Reconstruction Nationale notamment pour le renouvellement de ses infrastructures.  Du jamais vue pour des Africains !  Un de ces prêts jamais égalé auprès des innombrables institutions occidentales ( Brettons Woods -FMI/BM/-; PNUD; Union Européenne; et  US).  Les Congolais ont compris !  Cela explique le déplacement de KABILA à Washington dernièrement.  
Vue la FIG.3, en 2006, les relations
AFRIQUE- CHINE étaient  équivalentes  à  celles de  l’AFRIQUE-USA.  Il  s’observe une influence de plus en plus forte SUD-AFRICAINE , ANGOLAISE équivalente à  peu près à celle de l’EUROPE, partenaire important de l’ Afrique (1). 
Concernant directement le Burundi,  l’importance
RWANDO-OUGANDAISE dans la Région est observé mais elle est loin derrière la valeur hautement côté de la RDC (CONGO).    D’où  S.V.P.  Bujumbura,  un point d’honneur doit être donné à nos relations  amicales avec la RDC !    
L’
UNION AFRICAINE –  UA – se profile et aura un rôle important à jouer dans les 50 prochaines années. L’UA s’organise en premier temps de manière régionale.  Par ailleurs,  une armée africaine se développe peu à peu régionalement.
En conclusion,  le Burundi ne doit plus se laisser endormir dans sa Reconstruction Nationale par des Etats occidentales ,et leurs politiques conditionnées à outrance et trop administratives “bonne gouvernance”,  dépassés par la Globalisation  qui semble désormais se diriger vers l’Orient , l’Afrique (Angola, Afrique du Sud, RDC, Soudan … ), et l’Amérique  latine (Brésil, Venezuela, etc.).  Appuyer nos alliances SUD-SUD (avec les pays émergents ) est la meilleur solution…  Sinon ils continueront à nous imposer leur BUYOYA (criminel de tous les criminels) !

Déjà deux ans de démocratie, le Burundi sort de 40 ans de Dictature, basée sur une criminalisation socio-économique aiguë, responsable  de plus de 2 Millions et demi de victimes parmi la population.

(1) Une explication géostratégique  de l’intérêt des Européens au Burundi  se retrouve  : –  dans l’affaire “FNL-PALIPEHUTU” à vouloir chasser l’AFRIQUE DU  SUD  du Burundi (le dernier  rapport ICG aggresif vis à vis de l’Afrique du Sud) ; – de  l’écartement   de l’Hon. HUSSEIN Radjabu de la politique burundaise (allié Sud Africain); et – de la tentative d’asphyxie du pouvoir CNDD-FDD trop ami avec l’AFRIQUE DU SUD.  Par exemple,  pour 2010, l’EU (France-Belgique)  roule  pour le “projet politique dit des modérés (versus Arusha) UPRONA-FRODEBU-FNL/PALIPEHUTU”.

Facebook Comments