Burundi : 2014 – Edouard NDUWIMANA personnalité de l'année et 60% des Ministères bien administrés

Share Button
Fig 1: Le gouvernement du Burundi

Fig 1: Le gouvernement du Burundi

Le Ministre de l’intérieur  M. Edouard NDUWIMANA –  a été  la personnalité burundaise 2014. C’est le Ministre qui a été le plus sollicité et qui a donné des réponses …  Grâce  aux évaluations périodiques notamment, 60% des Ministères au Burundi ont été  bien administrés en 2014

Depuis Bujumbura, ce mardi 27 janvier 2015,  le correspondant d’AGnews ( Africa Generation News), basée à New-York-Bruxelles et à Bujumbura, comme cela depuis déjà 2005, vous propose quelques extraits de son bilan – Burundi : Un an par le trou de la serrure – , reprenant une analyse se basant sur les actions plurisectorielles ( relatées par l’Etat,  les citoyens burundais, les média publiques-privés, les associations burundaises ou autres, et les ONGS ) qui se sont déroulées au Burundi ( ou à l’étranger concernant le Burundi )  pour la période de janvier 2014 à  décembre 2014.

L’année 2014 écoulée a révélé comme 1er acteur de la société burundaise – l’Etat du Burundi –.   Au niveau de l’exécutif, notamment du gouvernement – http://burundi-agnews.org/bdi_gouvernement_2014.html – , on remarque  le nombre d’actions concrètes sont de plus en plus nombreuses ( >10  voir FIG.2 ).  Cela démontre surtout, à travers ces ministères qui travaillent de plus en plus, que l’administration burundaise se renforce correctement.  L’État du Burundi devient une réalité.

Fig 2: Le gouvernement du Burundi

Fig 2: Le gouvernement du Burundi

Le Top 10 des ministères qui ont rendu la fierté à l’État du Burundi en 2014  parce qu’ils fonctionnent assez bien -administrativement- et – au niveau de la visibilité de leurs actions , ce sont :

1.  Ministère de l’Intérieur du Burundi ;
2.  Ministère de la Défense nationale et des Anciens combattants;
3.  Ministère burundais de l’enseignement de base et secondaire;
4.  Ministère de la Santé publique et de la lutte contre le sida;
5.  Ministère burundais des relations extérieures et de la coopération internationale;
6.  Ministère de la Fonction Publique, du Travail, et de la Protection Sociale  du Burundi;
7.  Ministère burundais des Finances;
8.  Ministère burundais de l’enseignement supérieur et de la recherche scientifique;
9.  Ministre burundais de la justice;
10.Ministère burundais de la sécurité publique /  Ministère en charge de la communication / Ministre burundais de l’Agriculture et de l’Élevage ;

Ces 12 Ministères sur 20  ont été globalement  bien gérés en 2014 . 60% des Ministères au Burundi ont été  bien administrés. Ces ministères ont eu des évaluations périodiques satisfaisantes et ont réalisé  leurs actions en les médiatisant plus ou moins correctement.

A droite, M. Nduwimana Edouard, Ministre de l'Intérieur du Burundi.

A droite, M. Nduwimana Edouard, Ministre de l’Intérieur du Burundi aux Travaux de Développement Communautaire TDC.

Voici quelques actions du gouvernement du Burundi [ http://www.burundi-gov.bi/ ] en 2014 :  

  •  – signature de l’accord militaire avec les USA (SOFA);
  •  – bonne performance de l’Office Burundais des Recettes OBR ;
  •  – lancement d’une chaîne de solidarité face à la catastrophe ( destruction d’habitats) causée par les fortes pluies diluviennes à Bujumbura ;
  •  – gestion des associations burundaises : société civile et politique ;
  •  – gestion  de la – psychose d’insécurité – généré  par certains média privés burundais, associés à certaines associations de la société civile burundaise liées à l’ancienne dictature militaire des Bahima burundais ( Micombero, Bagaza, et Buyoya)  et à l’ ADC ikibiri ( groupuscule d’organisations politiques terroristes burundais utilisant la violence en envoyant de jeunes adolescents ou  enfants accomplir des actes violents comme : – des perturbations sécuritaires au Sud-Kivu et à la frontière burundaise ;  des jets de grenades; des assassinats ciblés ;  ou des séquestrations de policiers -. L’ADC Ikibiri est contre le – processus démocratique ou la Démocratie – au Burundi et espèrent à un retour – négocié du pouvoir comme pour les Accords d’Arusha de 2000 -. C’est à dire sans référence à la population – demos le Peuple – mais seulement en demandant à des politiciens de se mettre d’accord ensemble pour le partage du pouvoir au Burundi);
  •  – mis en route d’actions concrètes pour l’emploi ;
  •  – mobilisation de la jeunesse burundaise à travers le sport, la culture, l’emploi, et les Travaux de Développement Communautaire ;
  •  – reconnaissance du Tambour du Burundi comme patrimoine de l’Unesco;
  •  – sensibilisations en matière de santé ;
  •  – commandement de l’ AMISOM ( la force de l’Union Africaine en Somalie ) ;
  •  – lancement des débuts de l’exploitation des mines du Nickel;
  •  – Mise en route de la 8ème année de l’école fondamentale;
  •  – préparation des élections de 2015 ;
  •  – mise en avant du secteur primaire avec de nombreuses actions pour encourager les agriculteurs et les éleveurs Barundi ;
  •  – renforcement de la coopération avec la Chine ;
  • etc.

Au Burundi, le Ministère de l’Intérieur a été le plus sollicité.   Ainsi  la personnalité de l’année 2014 a été sa contestation au niveau du Gouvernement  – le Ministre de l’intérieur  M. Edouard NDUWIMANA – .

Lire aussi :  Burundi: 2014 – On a découvert un pays qui donne du rêve à ses jeunes janvier 19, 2015 

DAM, NY, AGNEWS, le mardi 27 janvier 2015

Facebook Comments