Un Sommet des Chefs d’Etat EAC pour condamner l’agression extérieur du Burundi

Share Button
M.Othieno Owora, chargé des relations publiques au secrétariat de l’EAC

M.Othieno Owora, chargé des relations publiques au secrétariat de l’EAC

Le Burundi s’entretiendra avec les Chefs d’Etat de l’EAC de l’agression extérieur -Révolution de Couleur et Coup d’État – dont il a été victime et dont il vit encore les conséquences aujourd’hui …

A Bujumbura, ce samedi 4 juillet 2015, au niveau de l’Etat, on s’active pour la préparation de la rencontre du Sommet des dirigeants des pays de l’East African Community EAC de ce lundi 6 juillet 2015, qui aura lieu à Dar es Salaam en Tanzanie.

Selon M.Othieno Owora, chargé des relations publiques au secrétariat de l’EAC : “Les chefs d’Etat vont faire une évaluation de la situation dans le pays depuis leur dernier sommet” le dimanche 31 mai 2015.

Du côté de l’Etat du Burundi, concernant les élections en cours, le Burundi relèvera qu’il a obtempéré à la résolution de la rencontre précédente de l’EAC. Il expliquera la situation actuelle ( les élections communales et législatives de lundi 29 juin 2015 ) et informera sur le processus électoral qui se poursuit.

Le Burundi va demander à l’EAC de condamner l’agression extérieur et l’ingérence de la France et de la Belgique, soit de l’Union Européenne, et des USA,  dans les affaires internes burundaises.  Il évoquera le Coup d’Etat militaire qui se prépare à nouveau depuis Bruxelles, capitale de l’Union Européenne.  Les autorités burundaises vont demander au niveau de l’EAC de lancer une enquête internationale sur –  la Révolution de Couleur – , que ces pays mentionnaient plus haut, ont mené au Burundi, occasionnant des morts et des dizaines de milliers de réfugiés burundais dans les pays voisins et mettant à mal le processus électoral au Burundi.
Le Burundi dénoncera le mensonge du Président Français M. François Hollande qu’il divulgue en Afrique sur les institutions burundaises, et exigera une condamnation de l’EAC.
Le Burundi proposera une résolution de l’EAC destinée au Président en fonction de l’Union Africaine, S.E. Robert Mugabe, pour que l’Union Africaine réponde au tac au tac aux Résolutions de l’Union Européenne, des USA, et du Canada contre le Burundi. L’Afrique doit montrer qu’elle est solidaire face à des attaques des Prédateurs occidentaux.
Le Burundi proposera une liste de personnalités belges, françaises et américaines pour que l’EAC fasse pression à l’Union Africaine qu’elles soient interdites sur le territoire du continent africain.
Le Burundi protestera à l’EAC sur le comportement -de non respect- de pays de l’Union Européenne face à des mandats d’arrêts internationaux burundais.

L’East African Community (EAC) est composée du Burundi, du Rwanda, de l’Ouganda, de la Tanzanie et du Kenya…

DAM, NY, AGNEWS, le samedi 4 juillet 2015

Facebook Comments