Sécurité: L' Adc-Ikibiri, une nébuleuse"inquiétante".

{jcomments on}DAM,NY,AGNEWS, le 23 juin 2010 Aujourd’hui, les FDN et les PNB se portent très bien. Ces deux corps [ des forces de l’ordre des Barundi ] viennent d’être félicitées par le Secrétaire Général de l’ ONU pour leur bravoure, que ce soit au Darfour, ou en Somalie. Quant à S.E. le Président Nkurunziza, imperturbable, il poursuit sa campagne … Les Présidentielles sont pour ce 28 juin 2010. Des observateurs étrangés et nationaux sont déjà prêts ! “C’est la meilleur façon de combattre les anti-démocrates …” s’exclame un passant burundais des abords du fameux quartier populaire de Kamenge.

Toutefois, les autorités burundaises sont toutes mobilisées autour de la sécurité de ces “Scrutins 2010”. La préoccupation grandissante autour de la nébuleuse “Adc-Ikibiri” reste vive. Cette organisation a été créée en plein scrutin 2010. On y retrouve des organisations tel le FNL, le CNDD, l’UPD, le MSD, et le PARENA. Il s’agit d’un groupement d’organisations anormalement compatibles …

En effet, alors que l’UPD est soupçonné d’avoir des contactes privilégiés avec – les rebelles SHABAB Somalien -, le FNL et le CNDD sont accrédités d’entretenir des “liens inquiétants” avec les FDLR (Rebelles rwandais basés en RDC), traqués par les forces armées congolaises. Le PARENA, et le MSD, sont eux assez proches des milieux -banyamulenge- de l’ “ancien rebelle incarcéré” à KIGALI, Laurent NKUNDABATWARE. Ces deux dernières organisations ont depuis peu lié des relations “douteuses” avec la nouvelle opposition rwandaise regroupant des rebelles – FDLR- et des anciens officiers rwandais autrefois proche du pouvoir FPR. Il y a quelques temps, le phénomène “des grenades” a commencé à KIGALI qui s’apprête à organiser des scrutins en septembre. Et maintenant, il tente de se répandre à Bujumbura depuis la sanglante défaite de ces dernières organisations -Adc-Ikibiri- aux Communales 2010.

Des questions … Les observateurs se demandent – pourquoi “Xinhua” couvrent médiatiquement de manière forte cette nébuleuse “anti-démocratique” -Adc-Ikibiri- ? Pourquoi fin 2009, l’ancien représentant du Burundi à la BINUB évoquait-il une question de troubles sécuritaires fortes pour 2010, alors que la situation sécuritaire semblait assez bonne ? Qui était derrière, fin janvier, le complot défait des mutins [préparant un Coup d’Etat] au sein des FDN ? Enfin, au mois de mai, la représentante de HRW, très proches des milieux de l’opposition burundaise, avait prédit dans son rapport qu’il fallait s’attendre à des troubles fortes lors du scrutin 2010.

Dans la région, les « renseignements » des pays du quartet [ RDC, Rwanda, Burundi, Ouganda] sont en alerte. Les forces de sécurités burundaises sont mobilisées aux frontières du pays, et à l’intérieur. Il y a quelques jours le ministre des relations extérieures du Burundi, devant les diplomates accrédités à Bujumbura, a rassuré. Le Ministre de la Sécurité Publique, lui aussi, au cours d’une conférence de presse vendredi de la semaine dernière, a dit : “La sécurité se porte bien dans notre pays, et que ceux qui disent le contraire sont des menteurs qui veulent faire peur à la population “.

Facebook Comments