Photo : MSF

MSF Suisse plie ses bagages du Burundi

Share Button
Photo : MSF

Photo : MSF

SECURITE – GUERRE HUMANITAIRE – l’ONG MSF ( Médecins sans frontières)  Suisse priée de  plier bagage du Burundi.

A Rumonge, vendredi 23 juin 2017, l’ONG MSF ( Médecins sans frontières)  Suisse a du plier bagage et faire ses adieux au Burundi.
MSF Suisse était installé depuis 6 mois et venait de construire un centre de prise en charge de l’épidémie de choléra…

Au Burundi, les causes réelles de ce départ n’ont pas été évoquées par les autorités administratives.

Depuis février 2017, Dr. Els Torreele est le nouveau directeur exécutif de MSF ( Médecins sans frontières) Suisse à Genèves. En 2009, Dr. Torreele était à l’Open Society Foundations à New York [ http://www.doctorswithoutborders.org/article/msf-access-campaign-names-new-executive-director ].
Médecins sans frontières, dit que ses ressources sont 100% d’origine privée. Comme le précise les GLOBAL HUMANITARIAN RESSOURCE REPORT, les plus grands donateurs privés de MSF sont les comités nationaux de l’UNICEF.  Dans les donateurs à l’UNICEF que l’on appelle les donateurs du PARMO ( Bureau de mobilisation des ressources et des alliances du Secteur public), au niveau des Fondations on retrouve  l’Open Society Institute/Fondation SOROS.
Voici ce que nous révèle cet article de la Journaliste Eva Bartlett ( Inter Press Services, Global Research, Russia Today, Electronic Intifada ) écrite le samedi 12 septembre 2015.  Elle parle des ONGs utilisés pour les GUERRES HUMANITAIRES ou HUMANITARIAN WAR – :  “–Médecins Sans Frontières (MsF) : Est entièrement financé par les mêmes intérêts économico-financiers derrière la politique étrangère commune de Wall Street et de Londres, y compris le changement de régime en Syrie et en Iran. Le rapport annuel 2010 de MSF indique comme donateurs financiers : Goldman Sachs, Wells Fargo, Citigroup, Google, Microsoft, Bloomberg, Mitt Romney’s Bain Capital et une multitude d’autres intérêts économico-financiers. MsF compte des banquiers dans son comité consultatif, comme Elizabeth Beshel Robinson de Goldman Sachs. Ce qui complique davantage les prétentions à « l’indépendance » et à « l’assistance », c’est le fait que leurs installations médicales se trouvent dans des régions de Syrie tenues par des terroristes, en particulier le long de la frontière nord de la Syrie avec la Turquie, membre de l’OTAN. Dans un interview avec NPR , Stephen Cornish de MsF a révélé la nature de l’engagement de son organisation dans le conflit syrien. Il explique que l’aide est envoyée à des régions hors du contrôle gouvernemental et qu’en fait son organisation met en place ses infrastructures dans ces zones-là. En d’autres termes, l’organisation financée par Wall Street fournit un soutien aux militants armés et financés par l’Occident et ses alliés régionaux, dont la plupart s’avèrent être des combattants étrangers, affiliés ou appartenant directement à al-Qaïda et à son aile politique de facto, la Confrérie musulmane. Cette prétendue organisation d’« aide internationale » n’est dans la pratique qu’un autre rouage de la machine militaire occulte visant la Syrie et elle fait service en tant que bataillon militaire. ” [ http://arretsurinfo.ch/le-role-trouble-des-ong-de-defense-des-droits-de-lhomme/ ]
En 2015, les activités de Médecins sans Frontières (MSF) sur le territoire de la République populaire de Donetsk avaient été interdites pour “espionnage” et trafic de drogues. L’accréditation de MSF avait été annulée en raison de la participation de ses collaborateurs à la collecte d’informations relatives à la défense et à des livraisons illégales de médicaments psychotropes.

En 2015, le Burundi a subi une REVOLUTION DE COULEUR qui a raté, orchestrée par le RESEAU SOROS notamment  … En juillet 2015, après l”échec du Coup d’Etat militaire au Burundi, l’administration US  OBAMA nomma  un certain M. Tom Perriello, comme son Envoyé Spécial des Grands Lacs, dont le Burundi [ http://arretsurinfo.ch/le-role-trouble-des-ong-de-defense-des-droits-de-lhomme/ ] …

DAM,NY,AGNEWS, http://burundi-agnews.org, le jeudi 29 juin 2017

Facebook Comments